Que faut-il retenir de ce cours ?

Ce cours est un des seuls faisant appel à des notions avancées de biologie cellulaire. Il sera sûrement utile de revenir sur des notions qui y sont enseignées à plusieurs reprises. Nous pouvons néanmoins lister un certains nombre de messages simples, qu’il faut retenir en première intention.

Il existe une hiérarchie des mécanismes biologiques qui interviennent d’abord au niveau de la cellule, puis dans le cadre de l’architecture d’un organe ou tissu, impliquant différentes populations cellulaires. Le principe fondamental est l’homéostasie, qui est à la base de la préservation de l’organisme, en commençant par l’échelon cellulaire. De ce point de vue, les altérations ont des conséquences que nous pouvons visualiser en anatomie et cytologie pathologique. Cette hiérarchie vise surtout à protéger l’intégrité tissulaire, puis celle de l’organisme. Ainsi, si une cellule présente des caractéristiques “dangereuses” : dommage non réparés de son ADN, tentative de prolifération dans un compartiment illégitime, elle sera poussée vers la mort cellulaire programmée, c’est-à-dire l’apoptose.

Sur le plan moléculaire, nous avons passer en revue la chaîne de la transmission du signal, de la perception du contact avec une substance étrangère, jusqu’à la mise en place d’un programme fonctionnel, avec expression de gènes, tels que les enzymes de détoxification ou les acteurs des voies de réparation des dommages. Nous avons insisté sur les interactions avec des récepteurs spécifiques qui permettent parfois des effets à des faibles doses (liaisons de forte affinité).

Le passage de la phase aiguë à une phase chronique et les conséquences dans les tissus a été illustré au travers des phénomènes inflammatoires. Les altérations associés sont ainsi progressives. Elles peuvent se traduire par des adaptations tissulaires qui s’avèrent à termes délétères, soit par le remplacement du tissu fonctionnel, soit par l’émergence de clones tumoraux.

Enfin, il convient d’insister sur le fait que les mécanismes de défense vis-à-vis des agressions environnementales sont certes robustes et adaptés à toute une série d’agresseurs, mais restent un petit nombre. On peut de ce fait se poser la question de leur capacité à faire face aux cocktails complexes auxquels nous sommes soumis dans notre environnement.

1 Message

  • Que faut-il retenir de ce cours ? 10 novembre 2010 15:25, par Masoud Khaldoun

    Hi.. The cancer was introduced as one of phenomens related to exposure to environmental factors. I have two ideas might be interesting to be discussed : Difference between persons to react with a xenobiotic ...(HLA) Quantitative notion of exposure, effect of repetition... Thanks (J’ecris en Anglais car je n’ai pas d’accents dans mon clavier)

Plan du cours

SPIP  Mise à jour : le 14 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos