Justifications de l’évolution des normes

En 1975 les données disponibles ont conduits l’OSHA de réduire la norme d’exposition de 500 ppm à 1 ppm. Comment peut s’expliquer une telle diminution ? Réfléchissez en particulier à la façon de laquelle était établie l’ancienne norme.

48 Messages de forum

  • Justifications de l’évolution des normes 11 mai 2010 10:36, par Bataillard Caroline

    L’ancienne norme était établie avec des connaissances limitées des modes d’action et des effets du CV, produit assez nouveau. Les relations dose-effet devaient être peu connues ou alors sur des effets à seuils sur les animaux, sans prise en considération des effet stochastiques des faibles doses.

    La diminution énorme de la norme d’exposition me semble essentiellement liée à une prise de conscience d’un risque potentiel (avec l’apparition de plusieurs cas) et donc à la mise en place d’un principe de précaution contrebalançant les excès avérés.

  • Justifications de l’évolution des normes 17 mai 2010 11:11, par Kana Paul Martin Jonas

    Une telle diminution ne peut s’expliquer que par les nouvelles connaissances sur la toxicité (propriétés toxicocinétiques et toxicodynamiques)du produits et en tenant compte des différentes incertitudes et autres facteurs d’ajustements. L’ancienne norme devrait être établit à la fois sur pression des industrielles (qui financent une partie de recherche sur la toxicité des produits chimiques et conservent les résultats compromettant), et /ou uniquement sur études épidémiologiques.

  • Justifications de l’évolution des normes 17 mai 2010 18:37, par Perez Munoz Antoine

    Cela correspond à la prise en compte des effets liés à une exposition chronique à des doses plus faibles, qui correspond bien à la situation des travailleurs de l’industrie chimique, par opposition aux effets aigüs produits par des doses plus élevées.

  • Justifications de l’évolution des normes 18 mai 2010 15:53, par Ntongone Angore Praxede

    une telle diminution s’explique à travers le fait que l’ancienne norme a éte faite sur une simple base toxicologique alors que la nouvelle prend en compte non seulement les données toxicologiques mais aussi epidemiologiques et essai de prendre en compte tout facteur de risque qui peut interagire avec la pathologie étudié.

  • Justifications de l’évolution des normes 21 mai 2010 12:15, par Labbe Marie

    En 1974, des formes rares de cancers ont été observées chez des ouvriers, les anciennes normes étaient basées sur des expériences chez l’animal.

  • Justifications de l’évolution des normes 26 mai 2010 22:54, par Sourd Fabienne

    Je pense que l’ancienne norme (500ppm) était établie sur les capacités techniques de l’époque pour diminuer les expositions, et n’était donc pas construite pour protéger spécifiquement la santé des travailleurs. D’ailleurs la toxicité du CV était « cachée ». Dès qu’un risque pour la santé a été suspecté, le gouvernement a limité à 1ppm l’exposition des ouvriers.

  • Justifications de l’évolution des normes 27 mai 2010 11:30, par Zerbo Salfou

    Une telle réduction de la norme d’exposition de 500 aà 1 ppm peut s’expliquer probablement par la pression des médias et des populations exposés ayant constitué des groupes de pression amenant les autorités a prendre une décision.

    l’ancienne norme a été certainement par l’industrie chimique pour éviter des couts de dépollution et de protection

  • Justifications de l’évolution des normes 30 mai 2010 14:10, par Madjo Carole

    Une telle diminution s’explique par le fait que les effets sanitaires du Chlorure de Vinyle ont été prouvés par les études menées par le Docteur Pier Luigi Viola, étant donné que l’ancienne avait été établie sans un regard particulier pour la santé des ouvriers mais plutôt pour des intérêts économiques.

  • Justifications de l’évolution des normes 30 mai 2010 14:17, par Assih Bawoumodom Tagba

    cette diminution s’explique par le fait qu’en 1974 et 1975, des formes rares de cancers hépatiques furent découvertes chez des ouvriers, ce qui montre manifestement que la dose sans effets nocifs observables pour le chlorure de vinyle est largement en deçà de 500 ppm fixé. L’ancienne norme est établit certainement à partir d’un model animal, c’est-à-dire que les normes ont été fixées uniquement sur la base des essais réalisés sur l’animal. La sous estimation du risque, donc de la valeur toxicologique de référence (500ppm) proviendrait d’une sous estimation du coefficient correctif, pour tenir compte des facteurs d’incertitudes.

  • Justifications de l’évolution des normes 1er juin 2010 12:35, par Ouedraogo Issaka

    Le fait de reduire la norme d’exposition de 500ppm à 1ppm peut s’expliquer par une meilleure connaissance des effets cancerigènes du CV notamment sur l’animal ( voire Viola et al ; Maltoni et al )ainsi que la decouverte de forme rare de cancer hepatique et la mort des ouvriers de l’industrie chimique.

  • Justifications de l’évolution des normes 1er juin 2010 16:55, par Djeufa Heuchin Gile

    Cette norme aurait été publiée seulement pour apaiser les tensions, puisque’ aucune étude crédible n’avait été menée avant sur les effets des PVC sur la santé !L’EPA n’a pas conduit une recherche pilote avec les experts de toutes les parties avant cette prise de décision !

  • Justifications de l’évolution des normes 3 juin 2010 17:34, par Fokou Sakam Ignace

    L’ancienne norme n’était établie sur aucune base scientifique, mais sur une suposée exposition dangeureuse. Les données prouvant les effets cancérigènes du CV ont poussé à la diminution de cette norme d’exposition. Il ne devrait y avoir aucun problème puisque les usines se sont arimées à cette norme de 1 ppm sans réduire leur potentiel de production.

  • Justifications de l’évolution des normes 4 juin 2010 13:56, par Ndiaye Seynabou

    Cette diminution s’explique par le fait que déjà en 1959, le taux de 500ppm pouvait causer à long terme des lésions chez les ouvriers. Des tests effectués sur des lapins, par les industriels, ont révélés des micros lésions hépatiques lorsqu’ils sont exposés à des doses de 200ppm de façon répétitive. Les premières études réalisées (1969 ; 1971, 1974, 1975, etc) avaient démontré le caractère cancérigène du CV. Ces résultats furent affirmés par ceux d’autres études épidémiologiques (résultats d’études de 1976, 1979, 1987, ect) qui révélèrent qu’en plus des lésions du foie, des tumeurs du cerveau, du poumon, du système hémolymphatique et des carcicones hépatocellulaires ont été trouvés. Le rapport de Maltovi faisait état de cancers primitifs du foie et des reins provoqués par des expositions de 250 ppm, deux fois plus faibles que la limite autorisée pour les ouvriers. Le public ne sera au courant du danger qu’en 1974 avec la mort de trois ouvriers atteints d’angiosarcomes hépatiques ce qui poussera les autorités à demander aux industriels de réduire leur les expositions sur les postes de travail de 5OO à 1ppm.

  • Justifications de l’évolution des normes 5 juin 2010 08:28, par Andrianomenjanahary Fenosoa

    La diminution de la norme s’explique par l’utilisation d’outils plus adaptés et de méthodes plus efficaces avec lesquels on a obtenu les résultats. Ce procédé est basé sur l’expérimentation animale.

  • Justifications de l’évolution des normes 5 juin 2010 13:08, par Mohattane Nour Eddine

    A 500 ppm on a apparitions de divers cancers en plus plusieurs études chez les animaux ont confirmées que des doses plus faibles sont néfaste et même un toxicologue de société Dow chemical a affirmé q une exposition a 500 ppm pendant 7 heures /j pendant 5j/semaine sur une longue période peut provoquer des lésions mesurables donc diminuer l exposition de 500 ppm a 1ppm est logique et peut diminuer le risque des cancers du foie est autres provoquer par le CV

  • Justifications de l’évolution des normes 5 juin 2010 20:09, par Abdiche Seklaoui

    Le seuil de 500 ppm était considéré comme excessif est reconnu par les industriels, mais dissimulé ce qui a fait apparaitre chez les ouvriers exposes pendant 5 jours par semaine et 7 heures par jour des cas de cancers ; qui auraient put être éviter si la norme de 1975(1 ppm, dose plus faible) a été prise plus tôt. Donc la reconnaissance officielle du risque que représente le chlorure de vinyle est venu tardivement.

  • Justifications de l’évolution des normes 7 juin 2010 19:54, par Assani Bilkiss

    l’accumulation de résultats sur la cancérogénécité du produit a obligé l’OSHA à réduire la norme d’exposition. ceci suppose qu’aucun contrôle n’était effectué réellement et que la norme était fixée soit de façon arbitraire soit sur la base des données fournies par les entreprises. or les entreprises ne servent que leurs intérêts.mais les données expérimentales ont montré que la norme fixée était trop élevée et laissaient entrevoir le seuil acceptable. d’où la nouvelle norme de 1ppm grâce au meilleur confinement du chlorure de vinyle, et à l’amélioration de la surveillance des niveaux d’exposition

  • Justifications de l’évolution des normes 8 juin 2010 20:02, par Djilo Tonmeu Carine

    cette brusque diminution montre l’extrême dangérosité du CV dont les effets néfastes ont été sous évalués pendant des années. l’ancienne norme était établie sur la base de faux rapports des experts pour privilégier les entreprises.

  • Justifications de l’évolution des normes 9 juin 2010 07:40, par Malergue Christelle

    Cette diminution est dûe à la survenue de formes rares de cancers hépatiques chez les ouvriers exposés aux 500 ppm quotidien de chlorure de vinyle, ajouté aux donnés de P L Viola qui rapportait que le CV était cancérigène chez l’animal. La diminution de 500 à 1 ppm est énorme. L’industrie du CV étant récente à l’époque (norme fixée en 1975), on peut penser que l’industrie n’a pas cherché préventivement à minimiser l’exposition au CV et a établi cette valeur elle-même ; cette valeur ne semble pas être une norme qui tienne compte d’effets sanitaires, non encore évalués mais peut-être juste une valeur habituelle d’exposition dans les conditions de fabrication du vinyle, que l’industrie a établi en norme.

  • Justifications de l’évolution des normes 9 juin 2010 10:16, par Tendeng Paul

    Une telle diminution s’explique par la mise à jour de résultats dissimulés par les industriels sur la toxicité du produit à une exposition de 500 ppm. Aussi les cancers primitifs du foie et des reins étaient provoqués par une exposition de 250 ppm, deux fois plus faible que la limite autorisée pour les ouvriers. La mort de trois employés explique aussi cette réduction.

  • Justifications de l’évolution des normes 9 juin 2010 15:04, par Yorghos Remvikos

    Da l’aigu au chronique...

  • Justifications de l’évolution des normes 9 juin 2010 21:43, par Cleto Solange

    la norme de 500 ppm avait été fixée alors même que le risque de cancer était sous-estimé.

    Par ailleurs, les données expérimentales ayant permis de fixer cette norme ont visiblement été obtenues sur des modèles animaux, c’est-à-dire dans des conditions d’exposition aiguë et donc assez différentes des conditions d’exposition chroniques auxquelles sont soumises les ouvriers exposés.

  • Justifications de l’évolution des normes 10 juin 2010 00:28, par Kinda Maurice

    La diminution du seuil de 500 ppm à 1 ppm fait suite aux cas révélés de formes rares de cancers observés chez les ouvriers confirmant du même coup le caractère cancérigène du chlorure de vinyle. ces sont donc les cas avérés qui ont guidé OSHA par application du principe de précaution à fixer le seuil si bas (1 ppm au lieu de 500). Les industriels étant conscients que la première norme était excessive cependant leurs intérêts individuels les ont conduits a influencer la fixation du seuil à 500 ppm afin de minimiser les coûts de la dépollution.

  • Justifications de l’évolution des normes 10 juin 2010 16:18, par Mbaye Papa Mohamed

    On peut expliquer une telle diminution par le nombre de personnes atteintes de cancer malgré une exposition dans les normes (<500 ppm). Après une étude épidémiologique (cas-témoin), on peut se rendre compte que les personnes atteintes avaient une exposition > 1 ppm.

  • Justifications de l’évolution des normes 10 juin 2010 21:00, par Wague Bocar

    la norme de 500 ppm a été fixée vraisemblablement de facon arbitraire mais en 1975 des etudes ont montré deja que 250 ppm causaient deja des cancers sur plusieurs sites en dehors du foie chez l’animal, des ouvriers ont contracté la maladie c’est pourquoi osha disposant des nouvelles données sur la CV a decidé de reduire les normes d’exposition de 500 à 1 ppm sur les lieux de travail.

  • Justifications de l’évolution des normes 11 juin 2010 11:15, par Kodjirangue Ngartonan

    cette diminution peut être expliquer par le fait que la façon dans laquelle était établie l’ancienne norme ne tenait pas compte de la nécessité de norme protectrices en faut aucune norme n’a été pris avant par rapport au produit en question. aussi, les chercheurs qui ont établi l’ancienne norme étaient libre de présenter leur résultats sans influence des financieurs

  • Justifications de l’évolution des normes 11 juin 2010 13:38, par Badji Placide

    La décision de l’OSHA de réduire la norme d’exposition de 500 ppm à 1 ppm est assez surprenante et la valeur de la réduction énorme pour susciter des questionnements... En effet, l’ancienne norme a certainement été fixée avec deux conditions qui favorisait son inefficacité : (i)- l’état des connaissances scientifiques sur le sujet était encore trop peu embryonnaire ; (ii)- l’influence des lobbies en matière de fixation de normes nocives au capitalisme, à l’industrie, aux intérêts, est une chose désormais connue... Mais entre temps, des expériences et études menées par plusieurs scientifiques, combinées aux diverses lésions et décès parmi les ouvriers, font monter la tension chez la presse et les groupes de pression. Le gouvernement prend des mesures, mais strictes et draconiennes afin de diminuer sensiblement le risque encouru.

  • Justifications de l’évolution des normes 11 juin 2010 20:07, par Ilboudo Gueswende

    La diminution de la norme d’exposition au CV de 500ppm à 1ppm se justifie par la connaissance des preuves anciennement dissimulées des effets cancérigènes de CV à des doses de 200ppm (sur les lapins) et à 250ppm pour les humains. La preuve scientifique apporter par les études sur les effets cancérigènes du CV ont conduit à la réduction de l’exposition de 500ppm à 1ppm. Bien avant ces preuves aucune base scientifique ne pouvait servir a réduire le risque d’où le risque élevé de 500ppm.

  • Justifications de l’évolution des normes 12 juin 2010 13:11, par Sane Habibou

    La production mondiale de PVC a atteint près de 27 millions de tonnes en 2002, pour une valeur approximative de 19 milliards de dollars. Le marché connaît une croissance annuelle moyenne de 3 % depuis 1997 (Linak et Yagi). Tout cela génère une pollution par le chlorure de vinyle, notamment au cours de la fabrication, de l’incinération des produits en PVC et dans les décharges. En 1969, Pier Luigi Viola, un médecin employé par la firme Solvay, rapporta les premières données expérimentales démontrant que le CV était cancérigène chez l’animal (données non publiées). Il publia des résultats complémentaires deux ans plus tard (Viola et al.1971). Puis, en 1974 et 1975, des formes rares de cancers hépatiques furent découvertes chez des ouvriers (Creech and Johnson 1974 ; Creechand Makk 1975 ; Maltoni 1974, 1975 ; Maltoni et al. 1974). Suite à l’annonce de ces données, l’administration américaine en charge de la sécurité et des maladies professionnelles (OSHA) publia une note prenant effet en avril 1975, selon laquelle les usines de CV et de PVC devaient réduire les expositions sur les postes de travail de 500 ppm (parties par million) à 1 ppm pour que les ouvriers disposent d’une protection suffisante (OSHA 1975).

  • Justifications de l’évolution des normes 12 juin 2010 14:20, par Andriamanana Tiana

    La diminution de la norme d’exposition vient surtout de la connaissance scientifique sur les pathologies causées par les CV et PVC. Les études démontrant que le CV était cancérigène et les formes de cancers qui se développaient chez les ouvriers ont inquiété la population/les employés/ les employeurs responsables qui ont fait la requête auprès des autorités.

    La norme d’exposition de 500ppm est soit un chiffre choisis/proposé par l’association des industries chimiques aux autorités suite à des études biaisé qu’ils ont financé pour contrôler le coût externe, soit le résultat obtenu par les autorités due au manque d’information concernant le CV/PVC.

  • Justifications de l’évolution des normes 14 juin 2010 05:31, par Agamaraki Adamou

    Evolution des normes : Un constat important : les usines de CV et PVC ont fait de victimes incalculables entre 1969 et 1975. Ce qui a conduit l’Agence OSHA de prendre les mesures de réduction drastique de l’exposition des agents de 500PPM à 1PPM. Cette décision a contraint les industriels à prendre des dispositions pour freiner la ctastrophe. Et limiter cette pensée des industriels :"On sape la confiance du public quand ce sont les interêts des commercoiaux, au lieu d’évaluations scientifiques, qui façonnent les politiques de santé publique".

  • Justifications de l’évolution des normes 15 juin 2010 18:00, par Djuitchou Astryde

    l’évolution des connaissances scientifiques , une meilleur prise en compte des facteurs d’incertitudes ainsi que de nouveaux effets suspectés liées des expositions chroniques à faibles doses ont poussés les autorités publiques suite à des études publiées à prendre des décisions pour la réduction des seuils d’exposition.

  • Justifications de l’évolution des normes 16 juin 2010 12:37, par Valbrun Jean

    Cette diminution est due à une prise de conscience liée aux résultats des recherches indiquant les effets cancérigènes du CV tant sur l’animal que sur des ouvriers.

    L’ancienne norme a été basée sur des données expérimentales sur des animaux de laboratoire dans des conditions d’exposition différentes de celles des ouvriers. Les données toxicologiques dont disposaient les industriels n’étaient pas rendus transparentes pour les instances de décision. Par ailleurs, l’industrie de PVC est si juteux que les industriels aient pu arriver à influencer les décisions conduisant à la fixation de norme en leur faveur.

  • Justifications de l’évolution des normes 16 juin 2010 13:45, par Hashazimari Jean-Marie

    2. Réglementation de l’exposition :

    La différence par rapport aux chiffres issus de l’étude indique que cette norme n’est pas valide actuellement, oui le odds ratio pour les cancer du poumon à la dose supérieur à 5,8 mg/m3 semble être plus élevé

  • Justifications de l’évolution des normes 3 janvier 2011 12:36, par Emmanuelle Beaugrand

    La prise de conscience des effets d’exposition à certains polluants sur la santé date des années 60. Auparavant, il n’y avait pas ou peu de précaution ou de norme. Les premières normes ont été fixées plus ou moins "aléatoirement", à partir de données ou d’études plus ou moins rigoureuses, réalisées sans l’aide de méthodologie rigoureuse et sans le recul temporel nécessaire pour établi une relation entre exposition et cancer. Il est donc normal que, au fur et à mesure des études et de l’évolution des connaissances et des méthodologie, les normes deviennent de plus en plus restrictives.

    Si les premières normes d’exposition au CV ont été établies très loin des conclusions des études qui ont suivi ; cela explique une telle diminution.

  • Justifications de l’évolution des normes 5 janvier 2011 11:21, par Yapi Apollinaire

    Une telle diminution de la norme s’explique par le fait que cette norme était élevée et qu’elle induisait le cancer. Elle était établie pour arranger pour arranger les fabricants de chlorure de vinyle et leur utilisation dans les industries.

  • Justifications de l’évolution des normes 7 janvier 2011 12:27, par Combes Benjamin

    Avant les années 70, les données disponibles sur la toxicité du CV sont rares. On suppose que l’industrie était à l’origine de la norme de 500 ppm, avalisée par l’OSHA. A partir du moment ou des premiers tests confirment la cancérogénicité du CV, on découvre que le produit est toxique, même aux doses faibles. D’où une réduction drastique de la norme d’exposition, appuyée sur les études réalisées.

  • Justifications de l’évolution des normes 8 janvier 2011 17:54, par Demonmerot Florent

    L’ancienne norme n’était pas établie à partir de données toxicologiques ; le seuil avait été fixé par un calcul uniquement économique (rapport coût-bénéfice) pour éviter de nuire à la production et à la croissance des industries fabriquant du PVC, dont la demande était très importante étant donné la multitude de ses applications.

  • Justifications de l’évolution des normes 9 janvier 2011 21:09, par Wele Alhassane

    l’ancienne norme a été établie à partir de l’apparition des formes rares de cancers hépatiques découvertes chez des ouvriers (Creech and Johnson 1974 ; Creech and Makk 1975 ; Maltoni 1974, 1975 ; Maltoni et al. 1974). les industriels reconnaissaient que l’ancien seuil de 500 ppm était considéré comme excessif depuis longtemps, dès 1959, des expériences menées par l’industrie avaient en effet révélé des micro-lésions hépatiques chez le lapin exposé de façon répétée à des doses de 200 ppm de CV Vers la fin de 1972, l’industrie prit connaissance du rapport de Maltoni montrant que des cancers primitifs du foie et des reins étaient provoqués par des expositions de 250 ppm, deux fois plus faibles que la limite autorisée pour les ouvriers.Suite à l’annonce de ces données, l’administration américaine en charge de la sécurité et des maladies professionnelles (OSHA) publia une note prenant effet en avril 1975, selon laquelle les usines de CV et de PVC devaient réduire les expositions sur les postes de travail de 500 ppm (parties par million) à 1 ppm pour que les ouvriers disposent d’une protection suffisante.

  • Justifications de l’évolution des normes 13 janvier 2011 04:50, par Nguimgou Signing Bienvenu

    Une telle diminution s’explique par le fait le taux de 500ppm était largement supérieur à une exposition multi-sites de l’organisme humain après les premiers effets sanitaires enregistrés sur quelques ouvriers de l’industrie. Bien avant, ce taux avait été fixé par les industriels en connaissance de cause au profit de leurs bénéfices ignorés par la société dans le but de produire en grande quantité les CV et les PVC.

  • Justifications de l’évolution des normes 14 janvier 2011 17:35, par Diene Ndeye Maimouna

    En 1969, Pier Luigi Viola, un médecin employé par la firme Solvay, démontra que le CV était cancérigène chez l’animal (données non publiées). Il publia des résultats complémentaires deux ans plus tard (Viola et al.1971). Puis, en 1974 et 1975, des formes rares de cancers hépatiques furent découvertes chez des ouvriers (Creech and Johnson 1974 ; Creech and Makk 1975 ; Maltoni 1974, 1975 ; Maltoni et al. 1974). Suite à l’annonce de ces données, l’administration américaine en charge de la sécurité et des maladies professionnelles (OSHA) publia une note prenant effet en avril 1975, selon laquelle les usines de CV et de PVC devaient réduire les expositions sur les postes de travail de 500 ppm (parties par million) à 1 ppm pour que les ouvriers disposent d’une protection suffisante (OSHA 1975).

  • Justifications de l’évolution des normes 22 janvier 2011 12:55, par Perez Marie-Elisabeth

    L’ancienne norme a dû être établie au regard de la toxicité aiguë, ou de l’exposition chronique mais pour des pathologies à seuil d’exposition. Le chlorure de vinyle était à cette époque considéré comme une molécule stable, qui de plus n’est pas bioaccumulable. La mise en évidence d’un risque de cancer, pathologie sans seuil d’exposition, a entraîné une diminution drastique de la norme permettant de faire chuter le risque de cancer lié à une exposition au long terme.

  • Justifications de l’évolution des normes 22 janvier 2011 15:14, par EHOUO

    Une telle diminution peut s’expliquer par le fait que l’ancienne norme avait été établie sur la base d’exposition des sujets au rejet des polluants dans l’atmosphère. Elle se basait sur le degré de constituant dans l’atmosphère (aspect ionisant) et sur le degré d’atteinte des pathologies ou la réceptivité liée à l’hérédité. Cette norme ne prenait pas en compte la durée d’exposition du sujet aux polluants atmosphériques chose qui était un biais à l’exploitation des données issues des expériences.

  • Justifications de l’évolution des normes 23 janvier 2011 20:25, par Diop Moustapha

    Il faut remarquer que 500 ppm pouvait produire des lésions plutôt appréciable en cas d’inhalation 7 heures par jour, cinq jours par semaine, pendant une période prolongée période. Du coup, la réduction s’imposait. Tout porte à croire que l’ancienne norme avait été fixé entre le gouvernement et l’Association des industriels, pour protéger leurs interets économiques.

  • Justifications de l’évolution des normes 24 janvier 2011 15:42, par Loko Yeyinou Laura

    Une telle diminution peut s’expliquer par le fait que dès 1959, V.K. Rowe, un toxicologue de Dow Che¬mical informait confidentiellement un collègue de l’entreprise Goodrich : « Nous sommes assez certains (…) que 500 ppm, respiré 7 heures par jour, 5 jours par semaine, sur une longue période, provoqueront des lésions tout à fait mesurables. Comme vous pouvez le comprendre, cette opinion n’est pas encore mûre pour être diffusée et j’apprécierais que vous gardiez la confidentialité, tout en l’utilisant pour le mieux dans vos propres opérations ». Cette affirmation de la dangérosité du chlorure de vinyle et les formes rare de cancer hépatiques observés chez les ouvriers ont poussés l’OSHA à recalculer la norme d’exposition en estimant en plus des cancers hépatiques, d’autres types de cancer (touchant d’autres organes que le foie). L’OSHA à ainsi augmenter le pouvoir carcinogène du CV d’un facteur 10 par comparaison aux valeurs précédemment utilisées.

  • Justifications de l’évolution des normes 25 janvier 2011 17:33, par Diouf Ndeye

    cette diminution est du suite a l’annonce de ces donnes de l’administration americaine l’OSHA et les etudes assciées. l’ancienne norme a ete etablie sans se baser sur des etudes preliminaires

  • Justifications de l’évolution des normes 25 janvier 2011 21:20, par Nago Oumar

    cette diminution est dûe à l’apparition des maladies au niveau du foie mais aussi respiratoires ,nerveuses,rénales...et la survenue des cas de décès chez les ouvriers travaillant dans ce secteur.l’ancienne norme était établie par dissimulation des résultats en vue de favoriser les fabricants qui voyait leur produit connaître un grand essor.

  • Justifications de l’évolution des normes 15 février 2011 14:41, par Babio Sanni

    Une telle diminution peut s’expliquer par une prise de conscience des gammes variées d’impacts de l’exposition à 500 ppm. L’ancienne norme avait peut-être étée étéblie par des spécialistes en provenance du monde industriel qui ont dissimilé ou sous estimé volontairement les impacts à 500ppm.

SPIP  Mise à jour : le 14 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos