L’allaitement en tant que facteur de confusion

Le p,p’-DDE est une substance très lipophile, stockée dans les graisses. Le lait maternelle contient une quantité de matières grasses importantes. L’allaitement pourrait ainsi constituer une source d’élimination importante (liaison du p,p’-DDE aux graisses du lait) faussant ainsi la valeur du dosage en tant que bioindicateur d’exposition.

A votre avis, pourquoi les auteurs ont-ils cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein ?

41 Messages de forum

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 17 mai 2010 13:08, par Kana Paul Martin Jonas

    L’allaitement étant un facteur de confusion, il peut à la fois modifier le métabolisme de la DDT et donc de l’exposition au p,p’-DDE et est aussi un promoteur du cancer du sein

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 18 mai 2010 16:49, par Ntongone Angore Praxede

    les auteurs n’ont surement pas trouvé une méthode permettent d’estimer statistiquement et de facon rigoureuse l’impact de l’allaitement sur la relation entre le dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 18 mai 2010 19:00, par Perez Munoz Antoine

    L’explication précise en est donnée dans la discussion : certaines études ont associé l’allaitement à une diminution du risque de cancer du sein, d’une part, et d’autre part l’allaitement peut être considéré comme une voie d’élimination du p,p’DDE, donc entrainer une baisse des taux sanguins ou adipeux qui aménerait à sous-estimer le niveau d’exposition.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 26 mai 2010 09:13, par Labbe Marie

    Parce que l’allaitement est réputé protéger contre le cancer du sein et que des substances toxiques peuvent être éliminées dans le lait.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 26 mai 2010 15:15, par Zerbo Salfou

    Parce que l’allaitement pourrait perturber l’association entre le dosage de p,p’- DDE et risque de cancer du sein et ce a cause de la modification physiologique (hormonale) lors de l’allaitement.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 30 mai 2010 01:36, par Badji Placide

    Chaque fois qu’il sera possible d’éliminer un facteur de confusion, l’étude menée aura plus de chance d’aboutir à des conclusions plus précises. L’allaitement constitue dans ce cas-ci, un facteur de confusion.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 30 mai 2010 18:14, par Assih Bawoumodom Tagba

    les auteurs ont cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein parce que le lien physiopathologique qui est établi c’est entre le p,p’-DDE qui est un métabolite du DDT et le risque de cancer du sein. Hors la teneur des enzymes de métabolisation du DDT n’augmente pas que lors de l’allaitement.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 31 mai 2010 12:24, par Bataillard Caroline

    Car les données étaient manquantes.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 31 mai 2010 22:18, par Sourd Fabienne

    L’allaitement est un facteur de confusion puisque c’est un moyen d’élimination des toxiques pour l’organisme (le DDT passe dans le lait). Après un allaitement long, la femme a donc moins de DDE dans le sang.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 3 juin 2010 22:20, par Ouedraogo Issaka

    Cela est dÛ simplement à l’activite biologique du p,pDDE qui est assimulé à un antiandrogène alors l’allaitement a des effets antioestrogène.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 5 juin 2010 13:51, par Mohattane Nour Eddine

    pour éliminer l hypothèse qui dit que l allaitement diminue le risque du cancer

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 5 juin 2010 20:38, par Abdiche Seklaoui

    Les xenobiotiques (exemple DDT) se lient aux tissus adipeux qui sont dégradés lors de l’allaitement, ainsi le corps de la femme se débarrasse de p,p’-DDE qui est le principal métabolite de DDT. L’allaitement peut contribuer à diminuer le risque de cancer du sein. Le p,p’-DDE se trouvera en taux élevé dans le sang pendant l’allaitement. Il peut être un facteur de confusion.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 9 juin 2010 11:35, par Tendeng Paul

    L’impact de l’allaitement a été élimine, car l’allaitement n’est pas un facteur de risque de cancer du sein et de toute autorisation de p, p ». , en raison de la lactation DDT après la grossesse observée ne semble pas confondre les p p -Association DDT au cancer du sein.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 10 juin 2010 22:26, par Kinda Maurice

    Les auteurs ont cherché à éliminer l’impact de l’allaitement pour résoudre le problème de biais de confusion. En effet, l’allaitement élimine le p,p’-DDE de l’organisme et cela a tendance à indiquer une baisse du risque d’apparition du cancer de sein. En somme, l’allaitement introduit un biais de confusion.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 10 juin 2010 22:28, par Mbaye Papa Mohamed

    puis que l’allaitement pourrait entraîner une diminution du p,p’-DDE.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 11 juin 2010 12:06, par Kodjirangue Ngartonan

    les auteurs ont cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et le risque de cancer du sein tout simplement par ce que ni le design des études, ni le manque de donnée sur l’allaitement, ni même le type d’échantillon biologique utilisé pour mesurer le p,p’DDE pourraient être à la cause de hétérogénéité dans les études.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 12 juin 2010 09:55, par Andrianomenjanahary Fenosoa

    Les auteurs ont cherchés à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein car les résultats doivent être considérés comme des fortes indications contre l’existence d’un lien entre le p,p’-DDE et le risque de cancer du sein. Néanmoins, l’exposition au DDT à des périodes critiques du développement - de la conception à l’adolescence - et des variations individuelles des enzymes de métabolisation du DDT et de ses dérivés restent des domaines de recherche importants concernant le développement du cancer du sein à l’âge adulte.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 12 juin 2010 11:48, par Malergue Christelle

    Parce que l’exposition lors de l’allaitement reste de courte durée au regard du risque de caner du sein qui est estimé sur une vie entière et que d’autre part l’allaitement a un effet globalement protecteur sur la santé du bébé ce qui pourrait introduire un facteur de confusion quant à la toxicité du DDT.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 12 juin 2010 12:34, par Cleto Solange

    L’allaitement est considéré comme un facteur de réduction du risque du cancer du sein : c’est donc un facteur de confusion dans l’analyse du lien entre le p,p’-DDT et le risque de cancer du sein.

    Par ailleurs, l’allaitement peut être une source d’élimination du toxique, faisant ainsi baisser sa charge corporelle —> là aussi, facteur de confusion possible.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 12 juin 2010 14:13, par Sane Habibou

    c’est parce que les études ont montré que ni le design des études, ni le manque de données sur l’allaitement, ni même le type d’échantillon biologique utilisé pour mesurer le p,p’-DDE pourraient être les causes de l’hétérogénéité dans les études. Il n’a pas été trouvé d’indication de biais de publication (p = 0,253).

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 12 juin 2010 15:42, par Andriamanana Tiana

    Le p,p’-DDE est lipophile et le lait maternel constitue une matière grasse qui emporte/élimine avec lui une quantité considérable de p,p’-DDE. Ce fait provoque la confusion sur le dosage et ne devrait pas être utiliser pour calculer le niveau d’exposition.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 12 juin 2010 23:36, par Madjo Carole

    les auteurs ont-ils cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein parce que la lactation aurait tendance à diminuer la quantité de p,p’-DDE dans le sang des femmes exposées, et ainsi minimiser le risque de cancer du sein.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 12 juin 2010 23:36, par Fokou Sakam Ignace

    La lactation est un moyen d’élimination du niveau de surcharge du p,p´-DDE du corps. Il a aussi été démontré dans plusieurs études,qu’elle diminue les risques de cancer de sein.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 13 juin 2010 01:05, par Assani Bilkiss

    Les résultats de la méta-analyse des 22 études n’ont montré aucun signe d’une association entre les niveaux de charge corporelle du p, p ’-DDE et le risque de cancer du sein. p, p′-DDE le métabolite principal très lipophile de la p, p′-DDT est plus persistant dans l’environnement et les systèmes biologiques dont la glande mammaire. La lactation est un moyen d’éliminer les niveaux de charge corporelle p, p ’-DDE et les scientifiques pensent que l’allaitement pourrait modifier les cellules mammaires et les rendre moins susceptibles de développer un cancer du sein. Le cancer du sein est lié à l’exposition aux hormones stéroïdes. Or le p, p ’-DDE a des propriétés anti-androgéniques. L’on pourrait penser établir une relation entre le DDE et le cancer du sein et comme l’allaitement permet d’évacuer le DDE de l’organisme, on pourrait conclure à une possible influence de la lactation sur cette relation.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 14 juin 2010 12:02, par Ndiaye Seynabou

    Cela est du au fait que la dépuration maternelle de p,p’-DDE par l’intermédiaire de l’allaitement est une des causes significatives de la perte de polluants chez la mère. La présence du p,p’-DDE dans le lait maternel pose encore un risque indéterminé en ce qui a trait au cancer du sein.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 15 juin 2010 18:45, par Djuitchou Astryde

    Les politiques publiques prônent les bienfaits de l’allaitement maternel qui est au dessus de tous les effets nocifs qu’il est susceptible de produire , émettre des doutes sur sa qualité reviendrait a remettre en cause cet intérêt qu’il lui porte. En plus le lait maternel n’est consommé que pendant une courte période de la vie.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 17 juin 2010 15:05, par Hashazimari Jean-Marie

     : Les auteurs ont insisté sur l’exposition précoce au DDT par rapport au risque étudié parce que , étant supposé que DDT soit nocif à la santé et par conséquent avant qu’il ne soit éliminé et après qu’il soit interdit, il est nécessaire de savoir si ce produit aura causé dans l’avenir à partir de l’exposition précoce dans la jeunesse en terme de santé publique.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 17 juin 2010 23:38, par Valbrun Jean

    Parce que les variations individuelles des enzymes de métabolisation du DDT et de ses dérivés ne sont pas connues. Il serait difficile d’indiquer que l’allaitement pourrait avoir un impact sur la relation entre le dosage sanguin de p,p’-DDE et le risque de cancer du sein.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 3 janvier 2011 18:09, par Emmanuelle Beaugrand

    Etant donné que l’allaitement est considéré comme un moyen d’éliminer des p,p’-DDE de l’organisme d’une part et qu’il est reconnu comme limitant le risque de cancer du sein de manière générale d’autre part, il peut fausser à la fois les mesures d’exposition et le nombre de pathologie. L’allaitement est donc un facteur de confusion de l’enquête. C’est la raison pour laquelle on cherche à limiter son impact.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 6 janvier 2011 19:45, par Yapi Apollinaire

    Les auteurs ont cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et le risque du cancer du sein car c’est le facteur de confusion qui pouvait perturber les résultats des études.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 8 janvier 2011 12:53, par Combes Benjamin

    L’allaitement pouvait être considéré comme un facteur de confusion, faussant les résultats de l’étude. Je suppose que la situation d’allaitement pouvait fausser la mesure de l’exposition au p,p’-DDE. Parallèlement, l’allaitement pourrait en soi avoir un effet bénéfique sur le survenue de cancer du sein. On est donc en présence d’un facteur de confusion potentiel, qu’il faut éliminer.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 8 janvier 2011 18:14, par Demonmerot Florent

    Etant donné qu’ils ne disposaient pas de données suffisantes pour prendre en compte l’impact de l’allaitement, les auteurs ont certainement considéré que ce paramètre constituait un facteur de confusion.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 13 janvier 2011 05:52, par Nguimgou Signing Bienvenu

    L’allaitement étant un facteur de confusion, il peut à la fois modifier le métabolisme de la DDT et donc de l’exposition au p,p’-DDE.L’allaitement pourrait ainsi constituer une source d’élimination importante faussant ainsi la valeur du dosage en tant que bioindicateur d’exposition

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 14 janvier 2011 20:04, par Diene Ndeye Maimouna

    l’allaitement constitue un facteur de confusion, susceptible de fausser la relaionship entre p, p’-DDE et ISK cancer du sein

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 17 janvier 2011 21:35, par Wele Alhassane

    pour que l’allaitement ne soit pas un biais

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 22 janvier 2011 17:24, par EHOUO

    Les auteurs ont cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein afin de considérer les fortes indications qui pourraient permettre d’établir l’existence d’un lien entre le p,p’-DDE et le risque de cancer du sein. D’autre part, ’exposition au DDT à des périodes critiques du développement - de la conception à l’adolescence - et des variations individuelles des enzymes de métabolisation du DDT et de ses dérivés ont permit d’établir des domaines de recherche importants concernant le développement du cancer du sein à l’âge adulte.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 24 janvier 2011 11:14, par Diop Moustapha

    Parce qu’en principe l’allaitement au bout de 2 ans et plus diminue le risque de cancer du sein. Mais pour un sujet exposé au DDT, ce facteur doit être revu ou éliminer.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 25 janvier 2011 00:37, par Loko Yeyinou Laura

    Les auteurs ont cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein afin de ne pas dissuader les femmes à allaiter leur bébé car même si l’allaitement est une voie d’excretion du toxique, celà n’affecte pas les bienfaits que l’allaitement procure au nourisson.

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 25 janvier 2011 08:36, par Diouf Ndeye

    pour mieux focaliser la recherche des causes de cancer des seins.

    L’allaitement pourrait influencer sur les resultats .

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 25 janvier 2011 22:55, par Perez Marie-Elisabeth

    L’allaitement pourrait constituer un facteur de confusion :

    -  facteur de risque possible pour l’enfant allaité si le lait est suffisamment contaminé par le DDT ;

    -  facteur de protection pour la mère qui se « débarrasse » d’une partie de son imprégnation au DDT (facteur qui nous intéresse ici).

    Ici, les auteurs n’ont pas trouvé de différence significative dans les OR, entre les études qui ont contrôlé ce facteur de confusion possible (histoire de l’allaitement - ou non - des femmes connue) et celles qui ne l’ont pas fait (les OR contiennent la valeur 1 dans les deux groupes).

  • L’allaitement en tant que facteur de confusion 15 février 2011 15:47, par Babio Sanni

    Les auteurs ont cherché à éliminer l’impact de l’allaitement sur la relation entre dosage sanguin de p,p’-DDE et risque de cancer du sein parce que peut être ces auteurs sont sous influence des industriels de DDT ; ou également que les auteurs ne veulent pas à travers leur résultats décourager l’allaitement maternel.

SPIP  Mise à jour : le 18 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos