Risque et incertitudes

L’incertitude ou plutôt les incertitudes, se réfèrent à la base des connaissances relatives à une problématique (pour ce qui nous concerne ici un risque attribué à un ou des déterminants). Elles portent également sur notre capacité à décrire cette même problématique à l’aide de modèles. Pour illustrer ce principe nous pouvons prendre la représentation d’un problème donné, des sources d’émission, à travers les milieux, puis les expositions des personnes et jusqu’aux impacts sanitaires. Ensuite, nous pouvons rechercher où se nichent des incertitudes. Il apparait très vite que les incertitudes revêtent différents aspects. En effet, celles qui dépendent de l’imprécision des mesures (qualité des capteurs, densité des capteurs, influence de paramètres externes), ne peuvent être mises au même plan que celles attribuables à des défaut des modèles utilisés (par exemple la modélisation de la propagation des polluants à travers un milieu). D’autres formes peuvent trouver leurs origines dans la méconnaissance d’un mécanisme, qui oblige alors d’appliquer par exemple un jugement d’expert.

En tout état de cause, les textes officiels sur l’expertise (par exemple les guidelines sur l’expertise scientifique de la commission européenne - Améliorer la base de connaissances pour de (...) [1], mais aussi au Canada ou au Royaume Uni) stipulent clairement que les incertitudes doivent être traitées. Ceci signifie qu’elles soient clairement identifiées et que leur prise en compte soit explicitée dans les rapports. Il convient ici de préciser que tous les types d’incertitudes sont concernés, sachant qu’il existe différentes méthodes qui s’appliquent à tel ou tel type préférentiellement.

Dans le contexte européen, les incertitudes sont souvent associées à l’application du principe de précaution [2]. Ceci signifie clairement que l’on cherche à se départir du défaut historique qui consistait à utiliser les incertitudes pour retarder la décision publique. Les incertitudes ne sont donc plus automatiquement considérées comme un défaut (provisoire) qu’il faudrait corriger par plus de recherches, mais plutôt comme un élément incontournable des problématiques environnementales complexes. Le sujet est loin d’être trivial si l’on se situe du point de vue de la gouvernance du risque, dans la mesure où les perspectives des acteurs sont souvent différentes (perception du risque et appréciation de la qualité des connaissances).

6 Messages de forum

  • Risque et incertitudes 18 février 2010 18:34, par Ouedraogo Issaka

    Bonsoir, Le Burkina Faso connait ces derniers temps, une explosion de sites miniers. Les populations locales vivants autour de ces sites sont le plus souvent confrontées à une rupture brutale avec leur mode de vie traditionnelle ; ceci entrainant des consequences multiformes ( vie chère, recrudescence des IST avec la prostitution galopante,bafouement des coutumes dont certaines ont leur part dans la protection des villageois, des grossesses non desirées pour les jeunes generalement en marge de toute informaion sur la question de protectoion,des avortements...) . Ces risques qui ne sont presque plus des incertitudes mais des evenements certains avec toute la gravite que cela suppose doivent nous conduire à penser que l’exploitation de ces ressources est plutot une plaie pour ces populations et qu’il vaut mieux ne pas l’entamer car elle ne dure que peu de temps et laisse des consequences desastreuses ?

    Merci pour la reponse !

    • Risque et incertitudes 19 février 2010 11:35, par Yorghos Remvikos

      La question est intéressante, mais il faut la placer dans son contexte. L’incertitude à laquelle je me réfère ici concerne notre capacité à mesurer la probabilité associée à un risque (la réalisation du danger). Le risque peut-être élevé (probabilité forte) ou incertain (difficilement mesurable). La question qui se pose alors est que faire face à un risque incertain ?

      Ce que vous exposez concerne les retombées associées à la mise en place d’une activité polluantes, au delà des effets environnementaux. Nous sommes dans le pilier socio-économique du développement durable, ce qui signifie que le modèle de développement que vous signalez n’est pas franchement durable et d’autant moins qu’il est à l’origine de la mauvaise santé des personnes autour.

      Nous pourrions reprendre la discussion ultérieurement.

  • Risque et incertitudes 18 février 2010 18:37, par Ouedraogo Issaka

    Bonsoir,

    Que pensez vous du terme << risque terroriste >> ?

    • Risque et incertitudes 19 février 2010 11:36, par Yorghos Remvikos

      Le risque terroriste est-il un risque environnemental ?

      • Risque et incertitudes 2 mars 2010 15:39, par Ouedraogo Issaka

        Bonsoir prof, je m’excuse pour tout ce retard ; je n’arrivais pas à rentrer dans cette partie. Au fait pour ma question, je pensais à l’utilisation des armes nucléaires ; ou encore bacteriologiques.

        • Risque et incertitudes 2 mars 2010 20:20, par Yorghos Remvikos

          Dans la mesure où il y a impacts sanitaires potentiels, il est toujours possible de les évoquer. Ce n’est pas la priorité dans les enseignements de ce Master.

Notes

[1] Texte complet dans l’espace de documentation

[2] Besoin de répondre à des alertes précoces

SPIP  Mise à jour : le 8 décembre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos