La notion de risque majeur

Sept risques naturels principaux sont prévisibles sur le territoire national :
- les inondations,
- les séismes,
- les éruptions volcaniques,
- les mouvements de terrain,
- les avalanches,
- les feux de forêt,
- les cyclones et les tempêtes.

Les risques technologiques, sont au nombre de cinq :
- le risque nucléaire,
- le risque industriel,
- le risque de transport de matières dangereuses,
- le risque de rupture de barrage
- le risque minier.

Jusqu’à présent nous avons analysé les risques en fonction de leur type, de la source en quelque sorte. Ici nous allons introduire un aspect quantitatif, bien particulier. En effet, un risque majeur est caractérisé par sa faible fréquence et par sa gravité, potentiellement énorme.

Le risque majeur concerne des événements d’origine naturelle ou anthropiques, dont les effets peuvent mettre en jeu un grand nombre de personnes, occasionner des dommages importants et dépasser les capacités de réaction de la société. Ainsi, il est lié à l’existence d’enjeux, qui représentent l’ensemble des personnes et des biens (ayant une valeur monétaire ou non monétaire) pouvant être affectés par un phénomène. Les conséquences d’un risque majeur sur les enjeux se mesurent en terme de vulnérabilité.

La gestion des risques majeurs comporte certaines obligations qui vont dans le sens de la prévention ou de l’atténuation des effets sur lesquelles nous allons insister :
- L’étude des phénomènes et la surveillance sont indispensables pour avoir une notion de la fréquence (temps de retour d’un aléas) et anticiper les phénomène (alertes précoces).
- La recherche de l’atténuation des dommages [1], en réduisant l’intensité des aléas et la vulnérabilité des biens et personnes, mais aussi par l’organisation des secours.
- Les servitudes sont liées à la maîtrise des enjeux. Elles sont la conséquence de la cartographie des PPR et représente leur transcription dans les documents d’urbanisme (limitation de l’urbanisme => refuser un permis de construire en zone inondable)
- L’indemnisation, définie dans la loi du 13 juillet 1982 et qui dépend de la prise d’un arrêté interministériel dit de catastrophe naturelle [2], se fonde sur la mutualisation entre tous les assurés (prime spécifique dans les contrats d’assurance) et la mise en place d’une garantie de l’Etat.

4 Messages de forum

  • La notion de risque majeur 5 février 2010 11:03, par Djeufa Heuchin Gile

    Bonjour à tous ! L’on définit un risque majeur comme celui concernant des événements d’origine naturelle ou anthropiques, dont les effets peuvent mettre en jeu un grand nombre de personnes, occasionner des dommages importants et dépasser les capacités de réaction de la société. Au vue de cette définition, il me semble bien que tous les risques cités (technologiques et naturels principaux) font partie des risques majeurs ! Est-ce vrai ou je me trompe ? Si oui aidez-moi à faire la démarcation ou la distinction.

  • La notion de risque majeur 22 février 2010 14:33, par Koffi-Kuma Kokou

    Bonjour Professeur ! juste quelques éclaircissement dans la classification des risques, car certains risques sont apparentés ; Exemple : Quelle différence il y a entre séisme et mouvement de terrain pour qu’on puisse les distinguer lors de la classification, pour ma part je pense qu’ils sont de la même catégorie.

  • La notion de risque majeur 22 février 2010 20:36, par Yorghos Remvikos

    Tous les deux sont des risques naturels. Cependant, ils ont des spectres et des causes différentes. Les séismes sont associés à la tectonique des plaques. Ils n’interviennent pas n’importe où. Les glissements de terrain associent conditions météorologiques, type géologique et morphologie (notion de pente). Leur gestion se fait au travers d’actions très différentes.

  • La notion de risque majeur 28 novembre 2010 19:18, par Scavo Linda

    vous pouvez m ’expliquer docteur en nous donnant des exemples ce que signifie cette phrase :"en reduisant l’intensité des aléas et la vulnérabilité des biens et personnes" c ;est ce que je n arrive pas a comprendre c’est que c quoi l ’aleas et la vulnerabilite ??? merci d’avance prof

Voir en ligne : Documentation sur les risques majeurs sur le site de prim.net

Notes

[1] Le terme de mitigation est parfois emprunté à l’anglais

[2] Certaines conditions précises doivent être réunies

SPIP  Mise à jour : le 12 décembre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos