La chronologie des préoccupations concernant le DEHP

Les préoccupations concernant le DEHP et les PVC souples remontent à il y a une trentaine d’années. Les multiples usages des plastifiants et les applications domestiques et industrielles ont été à l’origine d’importantes expositions environnementales, mais c’est les applications médicales qui ont très tôt attiré l’attention.

Un des premiers usages des PVC souples dans l’équipement médical a été dans la fabrication des poches de sang. La pratique des transfusions sanguines a été généralisée pendant la seconde guerre mondiale, mais les premières poches en PVC datent de 1949. Alors que l’utilisation des poches en PVC a été généralisé dans les années 60, Jaeger et Rubin, dans une note dans le Lancet en 1970 ont soulevé le problème de la possible contamination du sang par les phthalates. D’autres observations ont suivis sur la migration, l’extraction, la localisation et le métabolisme des phthalates, en relation avec les sacs et les tubulures. Des résultats in vitro et sur animal concernant des effets biologiques des plastifiants ont également été rapportés pendant les années 1970 et 80, entraînant les suspicions, mais sans apporter des preuves concluantes.

Il est intéressant de résumer ici les conclusions de l’expertise du comité scientifique sur les équipements médicaux de l’UE qui date de 2002. Après avoir passer en revue les diverses expertises nationales (Canada, Etats-Unis, Autriche), ainsi que celles des autres comtés scientifiques de l’UE, il a été considéré que l’exposition des adultes aux PVC souples ne présentait pas de risque excessif. A l’inverse, pour les enfants, les conclusions furent différentes. Sur la base d’études toxicologiques in vitro et in vivo les possibilités de toxicité testiculaire, d’atteinte de la fertilité et de reprotoxicité développementale suite à l’exposition au PVC contenant du DEHP, ont été évoquées. C’est ces mêmes arguments qui ont conduit l’UE à interdire le DEHP dans les jouets pour jeunes enfants.

Plan du cours

SPIP  Mise à jour : le 8 décembre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos