Le PVC et les plastifiants

Depuis des années, des polymères rigides ont été rendus plus souples par l’incorporation de substances dites plastifiants. Le PVC (poly-chlorure de vinyle) est un de ces polymères qui sous sa forme souple a de nombreuses utilisations. Plusieurs types d’esters ont servi de plastifiants (adipates, phosphates, citrates et phthalates par exemple). Les esters, généralement des C4 à C13, de phthalates sont de loin les plus utilisés. Quelques 5-10 miliions de tonnes de ces molécules sont produites par an pour ces usages.

Trois esters de phthalates sont les plus courants : le DINP [1], le DIDP [2] et le DEHP [3], le dernier constituant aux alentours de 50% du marché en tant que plastifiant du PVC. Les propriétés conférées aux polymères font qu’il est très utilisé dans les tubulures et d’autres produits à usage médical.

Le DEHP est un liquide huileux incolore et peu soluble dans l’eau. Il est en revanche soluble dans la plupart des solvants organiques et miscible aux lipides (un moyen de transport dans les fluides corporels). Bien qu’il s’intègre dans une certaine mesure à la structure du polymère, le plastifiant ne fait l’objet d’aucune liaison covalent et peut être considéré comme mobile. Cette capacité de migration vers l’environnement liquide ou l’éventuelle évaporation dépendent de plusieurs paramètres (constante de diffusion, solubilité et volatilité à l’interface).

Pour ce qui concerne les sources d’exposition il doit être considéré que s’il existent des voies préférentielles, en particulier pour les patients exposés par le biais d’équipements médicaux, la contamination de l’air, de l’eau et des sols font que les origines de l’expositions seront souvent multiples.

Notes

[1] di-isononyl-phthalate

[2] di-isodecyl phthalate

[3] di-ethylhexyl phthalate

Portfolio

La structure du DEHP

Plan du cours

Portfolio

La structure du DEHP
SPIP  Mise à jour : le 18 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos