méthodes estimation valeur statistique de la vie humaine_question 1_Chanel_TD2

cf. p.45 :

- étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ;

- par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré (vision « productiviste ») ;

- méthode de l’évaluation contingente : révélation directe du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

Quelles sont toutes les méthodes qui permettent d’estimer la valeur statistique de la vie humaine ?

54 Messages de forum

  • Il y a deux grandes catégories de méthodes qui permettent d’estimer la valeur statistique de la valeur de la vie humaine. I- Les évaluations institutionnelles qui comprennent : a) les méthodes de l’évaluation des pertes productives du capital humain b) la disponibilité sociale a payer

    II- Les évaluations par consultation directe ou indirecte des individus au cours des quelles il faut tenir compte de deux situations a) celle ou le risque est suppose connu de la population interrogée alors on la méthode d’étude des compensations de salaire a ’acceptation d’un risque et la méthode de cout de protection, b) celle ou une une information préalable est nécessaire avant l’enquête

  • - Etudes des décisions avec variations de probabilité de décès.
    - vision et calcul productiviste : perte de production, somme des revenus perdus par un décès prématuré.
    - méthode du capital humain : cumul des coûts marchands, directs et indirects complétés par les coûts non marchands.
    - révélation directe de consentement à payer pour diminuer un probabilité de décès.

  • La valeur statistique de la vie humaine peut être évaluée :
    - au travers de décisions mettant en jeu une variation de la probabilité de décès, révélant ainsi une valeur attribuée à la vie humaine,
    - par évaluation contingente, par détermination directe du consentement à payer pour une diminution de la probabilité de décès,
    - par le calcul de la perte de revenus occasionnée par un décès prématuré.

  • Les méthodes qui permettent d’estimer la valeur statistique de la vie humaine sont :
    - évaluations institutionnelles composées d’une méthode de l’évaluation des pertes productives du capital humain, et de la disponibilité sociale à payer
    - calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré
    - une révélation directe ou méthode contingente du consentement à payer pour réduire la probabilité de décès

  • Méthodes de l’évaluation des pertes productives du capital humain ; Disponibilité sociale à payer ; Méthode d’étude des compensations de salaire à l’acceptation d’un risque ; Méthode des coûts de protection ; Enquête sur le consentement à payer

  • la methode de prix hedomiste appliqué au differentiel de salaire, la methade d’ evaluation coctingente et la methode de l’ estimation des depenses de protection

  • L’étude de décisions réglementaires impliquant une modification du nombre de décès. Le calcul des revenus futurs perdus. L’évaluation contingente du CAP.

  • méthodes estimation valeur statistique de la vie humaine_question 1_Chanel_TD2 4 juin 2010 17:41, par Andrianomenjanahary Fenosoa

    L’estimation de la valeur de la vie humaine peut se faire par :
    -  Une étude de décisions
    -  le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré
    -  la révélation directe du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • nous pouvons citer :
    - l’étude des décisions avec variation de la probabilité de décès : décisions règlementaires, de tribunaux, d’investissement de sécurité...
    - l’étude multi critères
    - la vision productiviste soit le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré
    - la méthode de l’évaluation contingente : la révélation directe du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès
    - les approches tutélaires
    - la méthode des coûts sanitaires directs
    - la méthode des coûts de pertes productives
    - la méthode des coûts psychologiques

  • Selon Chanel, il existe trois méthodes pour estimer la valeur statistique de la vie humaine :

    - l’étude des décisions (règlementaires par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilités de décés a été en jeu

    - le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décés prématuré ou "vision productiviste"

    - la méthode de l’évaluation contingente : révélation directe du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • elle peut être évaluée selon trois méthodes ; tout d’abord par l’étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ; ensuite, selon une vision que l’on peut qualifier de productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré ; enfin par la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • Cet article cite 3 méthodes indirectes :

    - « l’étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu »
    - « le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré »
    - « la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès ».

  • - la méthode des évaluation institutionnelle *Méthodes de l’évaluation des pertes productives du capital humain ; *La méthode de disponibilité sociale à payer
    - Méthode d’évaluations par consultation directe ou indirecte des individus *Méthode risque supposé connu des individus *Méthode de l’information préalable des individus *Méthode des coûts de protection *Méthode d’étude des compensations de salaire à l’acceptation d’un risque *Méthode d’enquête sur le consentement à payer

  • Il existe 3 méthodes :

    - La méthode de l’étude des décisions (règlementaire) au cours de laquelle une variation de la probabilité de décès a été en jeu
    - La méthode productiviste par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré
    - La méthode de la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • La première catégorie est celle des évaluations institutionnelles et l’évaluation à un point de vue individuelle

  • Les méthodes de calcul de la valeur statistique de la vie humaine peuvent être classées en deux grandes catégories. La première catégorie est celle des évaluations institutionnelles élaborées par les Etats ou les secteurs économiques. Cette évaluation institutionnelle regroupe la méthode du capital humain et l’estimation par la disponibilité ésociale à payer.

    La deuxième catégorie d’évaluation correspond à un point de vue individuel et subjectif où des personnes interrogées expriment un point de vue. cette catégorie regroupe l’approche des préférences révélées fondée sur un marché et l’évaluation contingente.

  • I- Les estimations institutionnelles:1)Coûts et pertes de production bruts, 2)Perte de production brute, 3)Disponibilité à payer, 4)Valorisation du temps de vie, 5)Disponibilité sociale à payer ;

    II- Les estimations résultant de consultations du public : 1)Perte de production, 2)Révélations des propensions à payer, 3)Révélation des préférences individuelles, 4)Prime de risque

  • les différentes méthodes qui permettent d’estimer la valeur de la vie humaine sont répertoriées en deux catégories :
    - les évaluations institutionnelles, qui comprennent les méthodes de l’évaluation des pertes productives du capital humain, la disponibilité sociale à payer, la disponibilité à payer, les coûts et pertes de production bruts, et la valorisation du temps de vie.
    - les évaluations par consultation directe ou indirecte des individus, qui englobent la perte de production, les révélations des propensions à payer, la révélation des préférences individuelles et enfin , les primes de risque.

  • Les méthodes qui permettent d’estimer la valeur statistique de la vie humaine sont : • l’étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ; • l’étude de productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré ; • l’étude de la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • Les méthodes de calcul de la valeur statistique de la vie humaine peuvent être classées en deux grandes catégories :
    - La première catégorie est celle des évaluations institutionnelles élaborées par les Etats ou les secteurs économiques.
    - La deuxième catégorie d’évaluations correspond à un point de vue individuel et subjectif où des personnes interrogées expriment un point de vue, lui-même entaché d’artefact. a) les estimations institutionnelles :
    - La méthode institutionnelle la plus usitée est celle des pertes productives. On considère l’individu dans sa seule dimension d’agent économique.
    - Le second grand type d’évaluations institutionnelles est celui de la disponibilité sociale à payer que l’on peut considérer comme l’estimation sociale consensuelle. b) les estimations résultant de consultations du public :
    - On distingue alors deux situations : 1- celle ou le risque est supposé connu par les personnes interrogée cette situation fait appelle à deux méthodes, la première est la méthode d’étude des compensations de salaire à l’acceptation d’un risque, la deuxième est la méthode des coûts de protection. 2-et celle où une information préalable est nécessaire avant l’enquête proprement dite, basée sur des enquêtes sur le consentement à payer.

  • la methode des prix hédonistes, la méthode d’évaluation contingente, l’estimation des dépenses de protection

  • les méthodes permettant d’estimer la valeur statistique de la vie sont :
    - la méthode d’évaluation contingente,
    - la méthode des préférence révélées,

  • les trois metodes sont les suivantes : Ia somme actualisée des revenus futures perdus en raison d’un décès prématuré. L’évaluation contingente du CAP pour une réduction de la probabilité de décès . L’étude de décision au cours de desquelles une variation de la probabilité de décès est en jeu.

  • Une vie statistique peut être évaluée selon 3 méthodes :
    - méthode indirecte d’évaluation de la perte de productivité (somme actualisée des revenus futurs perdus en cas de décès prématuré)
    - ou par l’étude de décisions qui ont entraîné une variation de la probabilité de décès,
    - ou encore par la méthode directe de l’évaluation contingente au moyen de consentements à payer pour réduire la probabilité de décès (cf déterminer la compensation salariale acceptable par rapport à un risque mortel supérieur encouru) On aurait pu mentionné aussi les coûts médicaux, d’assurance (accidents...), et autres coûts sociaux qui peuvent contribuer à l’estimation du capital humain.

  • Deux méthodes principales permettent d’obtenir un consentement à payer :
    - l’approche des préférences révélées fondée sur un marché (études des marchés de consommateur et études du risque sur les salaires)
    - et l’approche de l’évaluation contingente fondée sur des données obtenues à partir d’un questionnaire.

  • Selon O Chanel, l’ensemble methodes (3 ) permettant d’estimer la valeur statistique de la vie sont les suivantes : - L’etude des decisions au cours desquelles une variation de la probabilite de décès a été en jeu - Le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus suite à un decès prematuré - Methode de l’evaluation contingente evaluant le consentement à payer pour la reduction de la probabilite de décès.

  • Méthodes pour l’estimation de la valeur statistique de la vie humaine :
    - l’étude de décisions (réglementaires notamment) par l’analyse couts-bénéfices par exemple

    - une méthode plus productiviste, par l’estimation du capital humain (calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré)

    - la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) : estimation du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès ou du risque

  • La méthode des assurances : études consistant à déterminer le consentement à payer de chacun pour compenser un risque accru de mourir.

    La méthode des économistes : estimations des pertes économiques que va subir la société du fait du décès d’une personne, le manque à gagner, en fait, le manque à produire.

    La méthode des années de vie perdues : évaluation de la satisfaction manquante des années de vie perdues.

  • la valeur statistique de la vi ehumaine peut être estimée :
    - par l’étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu
    - ensuite, selon une vision que l’on peut qualifier de productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré ;
    - enfin parla révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès

  • Elle peut être évalué selon trois méthodes (O. Chanel, 1998) ; tout d’abord par l’étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ; ensuite, selon une vision que l’on peut qualifier de productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré ; enfin par la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès. Ces méthodes de calcul de la valeur statistique de la vie humaine peuvent être classées en deux grandes catégories. La première catégorie est celle des évaluations institutionnelles élaborées par les Etats ou les secteurs économiques comme, par exemple, les compagnies d’assurance ou les compagnies aériennes. Ces évaluations institutionnelles correspondent à un point de vue extérieur à la personne humaine, celle-ci étant considérée essentiellement comme un agent économique. La deuxième catégorie d’ évaluations correspond à un point de vue individuel et subjectif où des personnes interrogées expriment un point de vue, lui-même entaché d’ artefact.

  • Les méthodes sont les suivantes : méthode de l’évaluation des pertes de productives du capital humain, méthode d’étude des compensations de salaire à l’acceptation d’un risque et la méthode des couts de protection.

  • méthodes estimation valeur statistique de la vie humaine_question 1_Chanel_TD2 13 janvier 2011 03:48, par Nguimgou Signing Bienvenu

    Les méthodes qui permettent d’estimer la valeur statistique de la vie humaine sont : - évaluations institutionnelles composées d’une méthode de l’évaluation des pertes productives du capital humain, et de la disponibilité sociale à payer - calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré -une révélation directe ou méthode contingente du consentement à payer pour réduire la probabilité de décès

  • méthodes estimation valeur statistique de la vie humaine_question 1_Chanel_TD2 15 janvier 2011 17:10, par Nikiema Pingdwinde Basile

    QSelon O. chanel, il existe trois méthodes pour c estimer la valeur statistique de la vie humaine Le prix de la vie humaine est un concept statistique ; il peut être évalué selon trois méthodes :
    -  Etude de décisions au cours de laquelle une variation de la probabilité de décès a été en jeu ;
    -  le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré ;
    -  la révélation directe par l’évaluation contingente basée sur le consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • L’etude de decision (reglementaire), qualifier productiviste ou human capital method, et l’evaluation contingent (WTP concept).

  • La valeur statistique de la vie humaine peut être évaluée selon trois méthodes :

    - l’étude de décisions prises dans un contexte où des probabilités de décès étaient en jeu

    - vision productiviste en calculant les revenus perdus en raison d’un décès prématuré

    - Estimation du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • L’auteur décrit trois méthodes :
    - une méthode rétrospective en analysant des décisions et les variations de mortalité qui en ont découlé

    - une méthode basée sur le calcul de la production des individus (capital humain)

    - la méthode contingente par le calcul du CAP d’un individu pour une réduction du risque de mortalité.

  • - Méthode d’analyse des risques sur les salaires
    - Méthode d’évaluation contingente
    - Revue de la littérature d’utilisation.

  • Il ya deux grandes catégories :

    La première est celle des évaluations institutionnelles élaborées par les Etats ou les secteurs économiques : elle comporte les méthodes de l’évaluation des pertes productives du capital humain et de la disponibilité sociale à payer

    La deuxième est celle des évaluations par consultation directe ou indirecte des individus ; elle comporte : • La méthode d’étude des compensations de salaire à l’acceptation d’un risque • La méthode des coûts de protection • L’enquête sur le consentement à payer

  • Les méthodes permettant d’évaluer la valeur statistique de la vie humaine sont principalement de deux ordres :
    - L’approche des préférences révélées
    - L’approche de l’évaluation contingente

  • les méthodes permettant d’estimer la valeur statistique de la vie humaine sont :
    - La méthode d’étude de décisions au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ;
    - La méthode productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré - La méthode de l’évaluation contingente (consentement àpayer pour une réduction de la probabilité de décès)

  • Le prix de la vie humaine est un concept statistique ; il peut être évalué selon trois méthodes ; tout d’abord par l’étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ; ensuite, selon une vision que l’on peut qualifier de productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré ; enfin par la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • Ces méthodes sont :

    - l’étude de décisions (réglementaires) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ;

    - l’évaluation selon une vision que l’on peut qualifier de productiviste par le calcul de la somme actualisée de revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré ;

    - la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • 3 méthodes : • Par l’étude de décisions (réglementaires) basées sur une variation de la probabilité de décès • Par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré • Par révélation directe : évaluation contingente du CAP pour une diminution de la probabilité de décès

  • Les méthodes qui permettent d’estimer la valeur statistique de la vie humaine sont : la méthode hédoniste appliquée aux différenciels de salaire, la méthode d’évalution contingente, l’estimation des dépenses de protection.

  • Les méthodes de calcul de la valeur statistique de la vie humaine peuvent être classées en deux grandes catégories. La première catégorie est celle des évaluations institutionnelles élaborées par les Etats ou les secteurs économiques comme, par exemple, les compagnies d’ assurance ou les compagnies aériennes. Ces évaluations institutionnelles correspondent à un point de vue extérieur à la personne humaine, celle-ci étant considérée essentiellement comme un agent économique.

    La deuxième catégorie d’ évaluations correspond à un point de vue individuel et subjectif où des personnes interrogées expriment un point de vue, lui-même entaché d’ artefact.

  • evaluation contingente l’etude de decision etude productiviste

  • méthodes estimation valeur statistique de la vie humaine_question 1_Chanel_TD2 25 janvier 2011 20:52, par Hashazimari Jean-Marie

    Il y a plusieurs méthodes estimation valeur statistique de la vie humaine. ce sont notamment :
    - la regression à effet mixte,
    - la méthode hédonique d’estimation des salaires, risque, effet revenu, aversion au risque,
    - l’économétrie

  • Le prix de la vie humaine est un concept statistique , il peut etre evalué selon trois méthodes 1. par l’étude de decisions (réglementaires par exemple) 2 . par une vision que l’on peut qualifier de productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un deces prématuré 3.En fin par la révélation directe ( méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • - Par l’étude de décisions au cours desquelles une variation de la probabilité des décès est en jeu - Selon une vision qu’on peut qualifier de produtiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus à cause d’un décès prématuré - Par la revélation du consentement à payer pour une reduction de la probabilité de décès.( Méthode de l’évaluation contingente)

  • étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu ;

    par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré (vision « productiviste ») ;

    méthode de l’évaluation contingente : révélation directe du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

  • il y’a des méthodes d’évaluations des coûts externes et des coûts des coûts de réduction des risques de décès mais les économistes tentent à préférer les méthodes estimant un consentement à payer

  • Deux méthodes principales permettent d’obtenir un consentement à payer : l’approche des préférences révélées fondée sur un marché (études des marchés de consommateur et études du risque sur les salaires) et l’approche de l’évaluation contingente fondée sur des données obtenues à partir d’un questionnaire.

  • Toutes les méthodes qui permettent d’estimer la valeur statistique de la vie humaine sont : les évaluations institutionnelles et les évaluations par des consultations directes ou indirectes des individus

  • Le prix de la vie humaine est un concept statistique ; il peut être évalué selon trois méthodes : 1) Par l’étude de décisions (réglementaires, par exemple) au cours desquelles une variation de la probabilité de décès a été en jeu. 2) Selon une vision que l’on peut qualifier de productiviste, par le calcul de la somme actualisée des revenus futurs perdus en raison d’un décès prématuré. 3) Par la révélation directe (méthode de l’évaluation contingente) du consentement à payer pour une réduction de la probabilité de décès.

SPIP  Mise à jour : le 12 décembre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos