différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1

a.L’étude de 1995 concerne la France, celle de 1998 le Royaume-Uni. Les émissions de polluants y sont peut-être supérieures. Il aurait fallu comparer dans les mêmes conditions (mêmes pays, ou pays à émissions équivalentes) ; b.Les bases méthodologiques ont été modifiées : la valeur de référence de la vie (« vie statistique humaine ») a été revue à la hausse ; l’évaluation des décès prématurée rendue plus précise, ainsi que les fonctions de dose-réponse (qui ne concernent plus la mortalité aiguë), comme les fonctions de dose-réponse pour les cancers (on ajouté aux cancers fatals par individu les cancers sont fatals, et les effets héréditaires sévères) ; les conséquences de l’effet de serre étaient manifestement sous-évalués en 1995, elles ont subi une augmentation quasi exponentielle en 1998. c.Des ajustements méthodologiques ont été effectués : la liste des effets externes à valorisés rentrant dans le calcul du coût externe total a été modifiée : les « effets sur les charpentes », les « écosystèmes terrestres et aqueux », les « milieux marins », dont les valeurs estimées en 1995 étaient manifestement peu importantes, ont été supprimés du calcul dans l’étude de 98. Par contre, le « réchauffement global », qui apparaissait individuellement (et donc de manière redondante) dans chacune des entrées servant au calcul en 1995 a été rajouté comme entrée propre.

Pourquoi les résultats obtenus pour les coûts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) sont-ils si différents entre l’étude menée en 1995 et l’étude menée en 1998

(attention, il y a trois raisons principales qui expliquent de tels écarts !)

52 Messages de forum

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 15 mai 2010 21:49, par Perez Munoz Antoine

    Les différences sont dues aux choix méthodologiques faits pour 1998 concernant les valeurs de paramètres-clés, revues à la hausse : la valeur de référence de la vie humaine (3,1 M€ contre 2,6 M€ en 1995), celle du coût externe des émissions de CO2 (les connaissances sur l’importance de l’effet de serre ayant évolué entre 1995 et 1998), enfin l’affinement des méthodes d’évaluation monétaire des décès. On note aussi des différences dans le détail des effets externes pris en compte pour le calcul. Enfin, si les résultats de 1998 sont présentés séparément pour deux pays différents, ce n’est pas le cas pour ceux de 1995 (les résultats pour la filière nucléaire au moins étant ceux de la France).

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 20 mai 2010 10:49, par Bataillard Caroline

    Les modifications méthodologiques entre les deux études entrainent des différences :
    - le prix de la vie humaine est augmenté et va avoir des conséquences directes sur le prix de la tonne de CO2, ceci car la méthode utilisée pour l’évaluer n’est plus une méthode productiviste et prend donc en considération des coûts plus proches de la réalité.
    - la différence de calcul d’évaluation d’un décès prématuré.
    - le coûts de la tonne de CO2 a lui aussi augmenté pour prendre en considération les effets du réchauffement climatique.

  • La différence se base sur les méthodes et hypothèses des deux études. L’étude en 1998 approfondi et améliore les recherches effectuées en 1995. La méthodologie globale en 1995 a servi de base afin d’évaluer, dans ExternE 1998,

    - les impacts des différentes énergies en termes d’effet de serre ayant un effet considérable sur la valeur du CO² et la valeur statistique de la vie humaine.
    - l’amélioration de la prise en compte des accidents majeurs en évaluant le coût de la mortalité, non pas en multipliant le nombre de décès par la valeur statistique de la vie humaine, mais au prorata de la réduction de l’espérance de vie.
    - et la définition d’intervalles de confiance pour les résultats obtenus.

    La méthode se diffère aussi dans la méthode de mesure de la fonction dose-réponse sur la santé. Elle ne se limite plus à la mortalité aigüe mais prend en compte la linéarité de l’impact incrémental ainsi que toutes les fonctions dose-réponse au dessus de la concentration préexistante. ExternE 1998 considère aussi la fonction dose réponse pour les cancers.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 28 mai 2010 18:56, par Kana Paul Martin Jonas

    les trois raisons sont : - révision à la hausse du cout de la tonne du dioxyde de carbone qui passe de 2 à 20 euros en 1995 pour 18 à 46 euros en 1998. - Valeur de référence de la vie est également vue à la hausse : de 17millions de francs en 1995 à 20millions en 1998. - l’évaluation d’un décès prématuré au prorata de la réduction de l’espérance de vie.

  • -  1ère raison : l’amélioration de la méthodologie ;
    -  2ème raison : la variation du cours des matières premières

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 2 juin 2010 13:00, par Kodjirangue Ngartonan

    Les resultats pour obtenus pour les couts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles sont différents entre deux études 1995 et 1998 par ce que les méthodologies utilisées dans les deux ne sont pas les même. Pour étude 1995, une méthodologie globale a été mise en place pour la mesure des couts environnementaux des différentes énergies. par contre l’ étude 1998 est consacrée à l’approfondissement de questions comme l’évaluation des impacts des différentes énergies en terme d’effet de serre, comme la valeurs statistique de la vie humaine, l’amélioration de la prise en compte des accidents majeurs et la définition d’intervalle de confiance pour les résultats obtenus.

  • L’estimation du coût de la vie, le prix de la tonne de carbone, et le mode d’évaluation monétaire des décès qui consiste en 1995, à multiplier la valeur de la vie par le nombre de décès, alors qu’en 1998, l’étude tient compte des années de vies perdues.

  • les ecarts s’expliquent par la difference entre les valeurs statisques de la vie humaine( 2.6 millions d’euros en 1995 et 3.1 millions en 1998 par la difference pour l’evaluation de deces et pour l’effet de serre ( CO2 ade 2 a 20 euros en 1995 et de 18 a 46 euros en 1998)

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 7 juin 2010 15:19, par Andrianomenjanahary Fenosoa

    Il y a des différences entre les résultats obtenus pour les coûts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles qui s’expliquent par en gros par des modifications et des ajustements méthodologiques qui, qui dénotent des changements des montants exacts de coûts externes de production de l’électricité à savoir :
    -  la modification de la valeur statistique de la vie humaine,
    -  l’estimation des valeurs de la mortalité et de la morbidité
    -  le coût externe du CO2.

  • Les raisons des différences des résultats des deux études (95 et 98) sont : 1. L’étude s’est déroulée dans deux pays différents (la France en 95) et (le Royaume-Unis en 98) où les niveaux et les sources de pollution sont différents. Et la source d’énergie utilisée n’est pas le même dans chaque pays.

    2. Des modifications et des ajustements méthodologiques ont été réalisés par les équipes d’Externe après la publication des résultats initiaux de 1995, il résulte les évaluations nouvelles publiées en 1998, qui dénotent des changements des montants exacts de coûts externes de production de l’électricité.

    3. De nouvelles méthodes et hypothèses ont été introduites en 98 :
    -  la valeur statistique de la vie humaine est plus élevée en 98.
    -  L’évaluation d’un décès prématuré est plus détaillée en 98.
    -  fonction dose-réponse pour les cancers (en 98, ont été aussi pris en considération les cancers non fatals et les effets sévères de l’hérédité).

  • Cette différence est due à la révision des valeurs des paramètres critiques utilisées pour l’estimation des coûts externes : la valeur statistique de la vie humaine, l’estimation des valeurs de la mortalité et de la morbidité, le coût externe du CO2. Les valeurs adoptées par l’étude de 1998 sont largement supérieures à celle de l’étude de 1995

  • Les différences dans les résultats de 95 et 98 diffèrent du fait de la variation des paramètres que sont :

    - La valeur de la vie humaine (revue à la hausse pour l’évaluation de 98)

    - du fait de l’estimation de la valeur de la mortalité et de la morbidité

    - et enfin une hausse de la valeur du coût du CO2

  • Les 3 raisons sont :
    - la valeur statistique de la vie humaine
    - l’évaluation monétaire des décès faite par une méthode majorante en 1995
    - la valeur de la tonne de CO2

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 10 juin 2010 15:41, par Sawadogo Philibert

    Les resultats sont differents à cause principalement de trois raisons :
    - Addition des couts externes des polluants classiques aux couts du CO2
    - La révision à la hausse du coût de la tonne de CO2
    - La hausse de la valeur de la vie humaine

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 11 juin 2010 14:41, par Malergue Christelle

    Les principales différences entre les études tiennent à :

    - une valeur actualisée de la vie humaine de 3,1 millions d’euros en 98 contre 2,6 millions d’euro en 95
    - une nouvelle estimation des coûts externes du CO2 qui passe d’une fourchette de 2-20 euros la tonne en 95 à 18-46 euros la tonne en 98
    - une estimation plus précise des valeurs de la mortalité et de la morbidité

  • Les raisons de différenciation des résultats obtenus des couts externes des deux études sont :

    1) Variation de la valeur statistique de la vie humaine

    2) Variation de la valeur de mortalité et morbidité

    3) Variation du coût de CO2

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 11 juin 2010 16:46, par Djilo Tonmeu Carine

    l’augmentation de la valeur statistique de la vie humaine, l’ amélioration de la prise en compte des accidents majeurs, et la définition d’intervalles de confiance pour les résultats obtenus.

  • Les coûts externes ont été revus à la hausse à cause de trois rasons : 1. Le prise en compte nouvelle de la mortalité anticipée résultant d’un réchauffement climatique (inondations, vagues de chaleur, malaria, etc.) ; 2. La valeur utilisée de la vie humaine est nettement plus élevée que dans l’étude précédente, car on n’a pas procédé par la méthode de la valorisation du capital humain ; 3. Un transfert fictif de ressources au profit des pays en développement est effectué afin d’effectuer un rapprochement des valeurs de la vie humaine dans les pays en développement à celles des pays industrialisés.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 12 juin 2010 11:13, par Djeufa Heuchin Gile

    les études diffèrent sur plusieurs plans à savoir : > le pays dans lequel se réalise l’étude et la date de réalisation des études (France en 1995 et Royaume Uni en 1998). L’on constate que ces deux pays ne présentent pas les mêmes caractéristiques en matière d’émission ou production des gaz, ce qui peut être source d’un premier biais dans les résultats ! > Les méthodes utilisées dans les deux études ne sont pas les mêmes ; en effet ces méthodes ont subi certaines modifications. Même si ceci se serait fait dans l’optique d’améliorer les résultats, cela peut tout au moins provoquer un biais. > Des ajustements ont été faits ( approfondissement des questions fondamentales, amélioration de la procédure de prise en compte des accidents majeurs et la définition des intervalles de confiance pour les résultats obtenus).

  • Les résultats obtenus pour les coûts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) sont si différents dans l’étude de 1995 et celle menée en 1998 parce que : L’étude commencée en 1991 et qui s’ achevée en 1995 a utilisée une méthodologie globale pour la mesure des coûts environnementaux des différentes énergies. La seconde étude achevée fin 1998 est consacrée à l’approfondissement de questions fondamentales comme : - l’évaluation de l’ impact des différentes énergies en termes d’ effets de serre, - la valeur statistique de la vie humaine, l - l’amélioration de la prise en compte des accidents majeurs, et la définition d’intervalles de confiance pour les résultats obtenus. Des améliorations significatives ont été apportées à la méthodologie, sans toutefois rendre totalement obsolètes les résultats de 1995. La révision à la hausse du coût de la tonne de CO2 est due la prise en compte nouvelle de la mortalité anticipée résultant du réchauffement climatique . En outre, et c’ est là le facteur décisif, la valeur utilisée de la vie humaine est nettement plus élevée que dans l’ étude précédente.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 12 juin 2010 14:33, par Ntongone Angore Praxede

    c’est du aux changements des montants exacts des coûts externes de production de l’électricité, à la prise en compte de la mortalité anticipée et la valeur utilisée de la vie humaine qui est nettement plus élevée

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 12 juin 2010 14:45, par Assih Bawoumodom Tagba

    - des améliorations significatives ont été apporté à la méthodologie
    - la valeur donnée à la vie humaine est différente d’une étude à l’autre
    - les hypothèses ne sont pas les même d’une étude à l’autre

  • Les raisons expliquant les écarts entre les résultats des études de 1995 et 1998 :

    1/ augmentation de la valeur de la vue humaine (passant de 2,6 à 3,1 millions d’euros)

    2/ augmentation du prix de la tonne de CO2 (passant de 2-20 € à 18-46 €)

    3/ évolution de la méthodologie d’évaluation des décès prématurés (prise en compte de la mortalité aiguë mais également chronique)

  • l`évaluation monétaire des décès est faite par une méthode majorante (1995), la prise en compte de la mortalité anticipé dût au changement climatique dans les couts externes (1998), les nouvelles valeurs adoptées pour les couts externes sont présentés comme des intervalles de valeurs (1998).

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 12 juin 2010 19:08, par Fokou Sakam Ignace

    De 1995 à 1998,
    - des améliorations significatives ont étés apportées à la méthodologie ;
    - les outils de production d’énergie ont dû subir une modernisation, minimisant les risques d’accident et le niveau de pollution ;
    - Les évaluations réalisées par la France en 1995 et 1998 ont été doublées d’évaluations britanniques pour 1998.

  • 1- en 1995, l’étude ne concerne que la France, alors qu’en 1998 elle englobe la France et le Royaume Uni 2- la méthodologie de travail a été modifiée, et certains paramètres importants de l’étude ont été revus à la hausse ( valeur de la vie humaine) 3- certains paramètres ont été ajoutés ( réchauffement global..)et d’autres retirés

  • Les 3 principales raisons sont les suivantes : -Hausse de la valeur de la vie-L’evaluation de l’impact de l’energie en terme d’effet de serre-Taux d’actualisation nul en 1998.

  • il y a d abrod l’ intervalle de la premiére etude qui se situe en terme de cout entre 2 et 20 euros et la deuxiéme est assez large et trés superieur en exemple du CO2

  • L’on a remarqué que les coûts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles sont passés de 111,5 en 1995 à 301,7 en 1998. Cette hausse s’explique par :
    -  la prise en compte nouvelle de la mortalité anticipée résultant d’un réchauffement climatique (inondations, vagues de chaleur, malaria, etc.) ;
    -  la valeur utilisée de la vie humaine est nettement plus élevée que dans l’étude précédente, car on n’a pas procédé par la méthode de la valorisation du capital humain ;
    -  le transfert fictif de ressources au profit des pays en développement effectué afin de rapprocher les valeurs de la vie humaine utilisées dans les pays en développement de celles des pays industrialisés.

  • Les résultats sont si différents parce que dans l’étude de 1998, l’évaluation de l’impact en terme d’effets de serre, la valeur statistique de la vie humaine ont été mieux approfondies, l’étude a aussi améliorée la prise en compte des accidents majeurs.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 8 janvier 2011 10:14, par Fogou Dongmo Robert

    Ceci est dû à la prise en compte nouvelle de la mortalité anticipée résultant d’un réchauffement climatique – par exemple, inondations, vagues de chaleur, malaria, etc.

    Des améliorations significatives ont été apportées à la méthodologie, sans toutefois rendre totalement obsolètes les résultats initiaux.

    En 1998 l’on a approfondit de questions fondamentales comme l’évaluation de l’impact des différentes énergies en termes d’ effets de serre, comme la valeur statistique de la vie humaine, l’amélioration de la prise en compte des accidents majeurs, et la définition d’intervalles de confiance pour les résultats obtenus.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 9 janvier 2011 17:03, par Diene Ndeye Maimouna

    Contrairement en 1995, l’année 1998 a été marquée par des innovations : modifications et ajustement méthodologiques. Ainsi, la valeur statistique de la vie humaine, l’estimation des valeurs de la mortalité et de la morbidité a et enfin le coût externe sont intégrés dans l’étude.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 11 janvier 2011 12:53, par Masoud Khaldoun

    En 1998, on a adopte des nouvelles les valeurs des paramètres critiques pour l’estimation des coûts externes, que sont notamment la valeur statistique de la vie humaine, l’estimation des valeurs de la mortalité et de la morbidité et le coût externe du CO2. (ex. 3,1 Million pour 2,6 Million en 95, et 18-46 E/tCO2 pour 2-20 en 1995).

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 13 janvier 2011 02:58, par Nguimgou Signing Bienvenu

    1- L’étude de 1995 concerne la France, celle de 1998 le Royaume-Uni.La comparaison n’est pas faite dans le meme pays. 2- Méthodologie variée : la valeur de référence de la vie a été revue à la hausse, les fonctions de dose-réponse ; les conséquences de l’effet de serre étaient sous-évalués en 1995. 3- La liste des effets externes à valoriserl a été modifiée : les « écosystèmes terrestres et aqueux », les « milieux marins ».La révision à la hausse du cout de la tonne du dioxyde de carbone qui passe de 2 à 20 euros en 1995 po

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 15 janvier 2011 12:43, par Nikiema Pingdwinde Basile

    Les résultats des études de 1995 et de 1998 différents car les hypothèses de bases ont connu des aménagements significatives : 1) la valeur de référence de la vie est passée de 2,6 millions d’Euros à 3,1 millions d’Euros de 1995 à 1998 ; 2) L’évaluation des décès prématuré se faisait par une pondération du nombre de décès par la valeur de la vie en 1995 et 1998 calculée au prorata de la réduction de l’espérance de vie et la valeur de la vie en fonction d’une mortalité aigue ou chronique ; 3) l’effet de serre calculé sur les rejets de CO2 est passé de 2-20 Euro en 1995 à 18-46 Euro en 1998

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 17 janvier 2011 18:45, par Emmanuelle Beaugrand

    Les raisons sont les suivantes :

    - Les combustibles fossiles sont ceux ayant le plus d’impacts sur la santé. Une augmentation significative de la valeur de la vie humaine entre les deux études explique donc la forte augmentation des coûts externes associés à ces trois combustibles.

    - Ces combustibles sont aussi ceux rejetant le plus de CO2. Une augmentation significative de la valeur de la tonne de CO2 explique aussi l’augmentation des coûts externes associés à ces trois combustibles.

    - Les modifications et ajustement méthodologiques (en particulier une meilleure évaluation des décès prématurés et prise en compte de la fonction dose réponse) ont un impact sur les résultats de l’étude.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 18 janvier 2011 14:54, par Combes Benjamin

    Les 3 raisons principales sont :

    - la réévaluation de la VVH, par ailleurs ajustée sur le nombre d’années de vie perdues

    - la réévaluation des fonctions dose-réponse et la distinction faite entre les cancers et les autres pathologies

    - la réévaluation du prix de la tonne de CO2 (qui intègre notamment des impacts sanitaires mieux connus et fondés sur une nouvelle approche de calcul de la valeur de la vie humaine)

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 19 janvier 2011 21:57, par Yapi Apollinaire

    - Des modifications et des ajustements méthodologiques faits
    - Addition des coûts externes des polluants classiques aux coûts externes du CO2
    - Prise en compte nouvelle de la mortalité anticipée résultant d’un réchauffement climatique.

  • Ces résultats sont si différents parceque les trois considérations suivantes ont été réévaluées : 1- la valeur de référence de la vie est passée de 17 millions à 20 millions de francs. 2- l’évaluation d’un déces prématuré dans les deux études a été modifiée 3- La valeur de la tonne de C02 a été réevaluée, passant à plus de 5 fois le cout précédent.

  • Les résultats obtenus pour les coûts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) sont différents entre l’étude menée en 1995 et l’étude menée en 1998 car les décisions externes de politique publique obtenus par les études ExternE sont les suivantes :
    - la mesure des coûts environnementaux entre les différentes énergies
    - l’évaluation de l’impact des différentes énergies en termes d’effets de serre, comme la valeur statistique de la vie humaine, l’amélioration de la prise en compte des accidents majeurs, et la définition d’intervalles de confiance pour les résultats obtenus.

  • trois raisons principales qui expliquent de tels écarts :

    - La valeur statistique de la vie humaine(modification de la « valeur » de la vie humaine )

    - L’estimation des valeurs de la mortalité et de la morbidité

    - Le coût externe du CO2

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 22 janvier 2011 22:25, par Loko Yeyinou Laura

    Ces différences s’explique par le fait que :

    • Les résultats de l’étude Externe de 1998, sont issus des modifications et des ajustements méthodologiques des résultats initiaux de 1995. • Les valeurs des paramètres critiques adoptées pour l’étude ExternE de 1998 sont largement supérieures à celle de l’étude ExternE de 1995. Par exemple la « valeur » de la vie humaine est nettement plus élevée pour l’étude ExternE de 1998. • La révision à la hausse du coût de la tonne de CO2 au niveau de l’étude Externe de 1998 due à la prise en compte nouvelle de la mortalité anticipée résultant d’un réchauffement climatique – par exemple, inondations, vagues de chaleur, malaria, etc.-.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 23 janvier 2011 17:07, par Hashazimari Jean-Marie

    les résultats obtenus pour les coûts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) sont différents entre l’étude menée en 1995 et l’étude menée en 1998 pour trois raisons : 1) les valeurs utilisées pour calculer les coûts ont été revues en hausse : elles étaient en effet comprises entre 2 et 20 Euros en 1995 contre 18 et 46 Euros en 1998 2) les innovations de méthodes et nouvelles hypothèses de l’étude effectuées en 1998 après la publication des résultats en 1995 3) modification des valeurs utilisées pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 24 janvier 2011 11:58, par Kouassi NGuessan

    les trois raisons principales qui expliquent ces écarts entre ExternE 1995 et 1998 sont :

    - la différence de la valeur statistique de la vie humaine utilisée pour les deux études . En 1995, elle était de 17 millions de francs . En 1998, elle était de 20 millions de francs

    - l’évaluation monétaire des décès a été faite par une méthode majorante en 1995 alors qu’en 1998 elle l’a été au prorata de la réduction de l’espérance de vie

    - la fixation de la valeur monétaire de la tonne de CO2 . En 1995, la tonne de CO2 était fixée entre 2 et 20 € . En 1998, la tonne de CO2 était fixée entre 18 et 46 €

  • Il y a eu ecart entre les études de 1995 et 1998 en raisons des changements de valeurs intervenus qui sont d’ordre économiques, Environementaux et sanitaire.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 24 janvier 2011 22:57, par Demonmerot Florent

    1. la révision à la hausse du coût de la tonne de CO2 : Les valeurs adoptées pour l’étude ExternE de 1998 sont largement supérieures à la première version de l’étude ExternE de 1995

    2. la valeur utilisée de la vie humaine nettement plus élevée dans l’étude de 1998 que de 1995 : Pour déterminer cette valeur, on ne procède pas par la méthode de la valorisation du capital humain qui prendrait comme seule référence le PIB/habitant.

    3. la prise en compte du caractère chronique (et non plus seulement aigu) dans l’estimation des valeurs de mortalité et de la fonction dose-réponse pour la santé

  • Cette différence resulte des changements des montants exacts des coûts externes de production et prise en compte des nouvelles méthodes et hypothèses notamment la valeur statistique de la vie humaine, l’estimation des valeurs de la mortalité et de la morbidité et coût externe du co2.

  • différence de résultats obtenus ExternE 1995 et 1998_question 6_TD1 25 janvier 2011 15:12, par Diarra Moustapha

    On a apporté des modifications et des ajustements méthodologiques En effet la valeur statistique de la vie humaine , l’estimation de la mortalité et de la morbilité et le cout externe du CO2 ont été modifié

  • les seuls couts externes d’impact sur l’environnement pris en compte sont ceux occasionnées par le Bruit, les nuisances entremes d’encombrement visuel et d’éclairage ne sont pas quantifié

  • les raisons principales : les changements des montants exacts de couts externes de production de l’electricité la valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modeles de transmission et d’exposition

  • cette différence est due à la réévaluation du coût du CO2 et de la valeur de la vie humaine.

  • Les résultats obtenus pour les coûts externes de la production d’électricité avec les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz) sont si différents entre l’étude menée en 1995 et l’étude menée en 1998 à cause de :
    - modifications et ajustements méthodologiques sur l’étude de 1998
    - valeurs de référence de vie humaine estimées à 2,6 millions d’Euros en 1995 passées à 3,1 millions d’Euros en 1998
    - hypothèses de l’étude ExternE 1995 proposant des impacts liés à l’effet de serre entre 2-20 millions d’Euros/tCO2 alors que celles de 1998 sont entre 18-46 millions d’Euro/tCO2

SPIP  Mise à jour : le 12 décembre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos