résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1

Car les résultats seraient bien entendus supérieurs si l’on appliquait un principe de précaution, c’est-à-dire si on retenait des valeurs maximales de concentration des polluants (« à dire d’experts » par exemple) dans ces modèles.

En quoi cela peut-il fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages ?

54 Messages de forum

  • Les effets aigus occasionnés par l’exposition à une forte concentration en polluant sont différents de ceux liés à une exposition chronique, retenus pour l’étude ExternE ; pour les accidents de gravité majeure, les dommages engendrés nécessiteraient des méthodes d’évaluation différentes. Globalement, la non-prise en compte de ces évènements risque de conduire à une sous-estimation des résultats.

  • Le cible de l’étude ExternE n’est pas assez spécifique et ne prend pas tout en compte limitant ainsi les résultats. Par exemple, dans le texte, elle se base sur la production d’électricité et les transports, portant par hasard sur l’utilisation de l’énergie dans l’habitat, au travers des économies d’énergie.

  • L’utilisation de valeurs moyennes, sans prise en compte de pics, écarte les effets provoqués par ces pics de polluants, effets pouvant entrainer des prises en charges médicales différentes de celles provoquées par des valeurs moyennes - l’augmentation de la dose d’exposition modifie les effets-.L’évaluation des dommages sera dans ce cas-là sous-estimée de la valeur de ces "sur-pathologies" générées par ces pics.

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 28 mai 2010 18:40, par Kana Paul Martin Jonas

    la négligence de la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • Cela peut fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages, car ce fait néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • cela peut faussé les termes d’ evaluation des dommages pour des raisons que ses etudes presentent un certain nombre de limites dans l’ intervalle de confiance, pour rendre credible ses resultats

  • cela peut fausser le résultat en terme d’évaluation des dommages car ce fait néglige la possibilité d’accumulation ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.néanmoins, il faut considérer la prudence systématique des études,qui se traduit par le choix répété des valeurs les plus élevées pour les dommages.

  • La prise en compte de valeurs moyennes néglige les expositions élevées qui peuvent avoir un impact important en terme de santé.

  • Il fausse les resultats en ce sens qu’il néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 7 juin 2010 15:14, par Andrianomenjanahary Fenosoa

    La limite présentée peut fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages dans le sens où les externalités positives ne sont pas considérées par les deux études.

  • En prenant en considération les valeurs moyennes, on néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement

  • Les valeurs extrêmes sont donc écartées ; ce qui sous estime l’impact des dommages car ne sont as pris en compte les effets de la bioaccumulation

  • Ceci peut fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages du fait d’une sous-estimation des impacts. En effet, l’utilisation de valeurs moyenne fait occulter les possibilités d’accumulations ponctuelles et momentanées et aussi leur conséquences sur la santé et l’environnement.

  • Selon l’article, cela peut fausser les résultats car les possibilités d’accumulation ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles sur la santé et l’environnement sont ainsi négligées.

  • Cela peut fausser les résultats dans le sens où les valeurs minimales d’exposition non considérées peuvent entrainer des dommages chez les personnes sensibles dans cette limite

  • En n’utilisant que les valeurs moyennes d’exposition, les résultats pourraient être faussés puisque l’évaluation ne tient pas compte des valeurs minimales d’exposition auxquelles certaines personnes pourraient être sensibles, et ainsi les dommages seraient minimisés ce qui n’est pas forcément vrai.

  • La question n’est pas claire : est-elle uniquement en rapport avec la question précédente ou parle t-on des différentes incertitudes qui peuvent fausser l’ensemble des résultats des études ?

    1er cas : Les résultats sont certainement sous-évalués si l’on ne prend pas en compte les pics d’émissions de polluants qui peuvent conduire à plus d’hospitalisations (coûts médicaux), voire des arrêts maladies ou des décès prématurés, ainsi que des dommages irréversibles à l’environnement si ces émissions perturbent l’équilibre d’un écosystème et par exemple éliminent un certain nombre de ressources.

    2ième cas : Les 2 études ont porté sur une analyse des coûts externes de l’énergie par rapport au cycle complet depuis l’extraction de matières premières jusqu’à la production d’énergie et la prise en charge des déchets mais elles n’ont pas tenu compte de l’utilisation de l’énergie dans l’habitat, plus ou moins économe et plus ou moins polluante. Cela est de nature à fausser l’impact des politiques de réduction des émissions polluantes.

    De plus, les économies externes , par exemple les créations d’emplois directs ou induits , l’impact sur la balance des paiements (exportation des énergies produites) n’ont pas été pris en compte non plus.

    L’évaluation des dommages sur la santé suppose une valeur donnée de la vie humaine, qui s’avère très différente entre les 2 études de 95 et 98.

    Enfin les résultats d’ExterneE sont fondés sur des contextes nationaux , dans le cadre de la répartition des recherches entre différentes équipes européennes , et ces contextes nationaux comportent des disparités dans les structures énergétiques et dans les performances des différentes filières d’un pays à l’autre.

  • en ce sens que ces limites négligent la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • Ce fait néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • L’étude ExternE se caractérise par des limites générales et des limites spécifiques au nucléaire. Le traitement des rejets est beaucoup plus efficace sur un plan technique pour des sites centralisés de production d’électricité que pour des sites décentralisés, pouvant ceci fausser l’évaluation des impacts des politiques de réduction des émissions polluantes

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 11 juin 2010 19:00, par Assih Bawoumodom Tagba

    l’utilisation des valeurs moyennes de polluants peut faussé l’évaluation des dommage en ce sens que l’évaluation des dommages se fait selon une relation dose réponse. Si la valeur moyenne du polluant est inférieure à la valeur réellement émise, il y aura un risque de sous estimation du dommage

  • Oui, on risque de biaiser les résultats dans la mesure où les valeurs des concentrations risquent de subir quelques augmentations.

  • Cela peut fausser les resultats en termes de possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 12 juin 2010 14:22, par Ntongone Angore Praxede

    sa peut entrainé une mauvaise estimation des dommages

  • peut fausser le résultat dans le cas d’expositions accidentelles, où les concentrations en polluants peuvent devenir très élevées.

  • elle néglige l`accumulation momentanée et ponctuelle et leur conséquences sur la santé et l environnement.

  • L’utilisation des valeurs moyennes ne prend en compte les effets d’accumulation des divers polluants sur la sante et l’environnement à court et long terme.

  • L’étude ExternE se caractérise par des limites générales et des limites spécifiques au nucléaire. Pour des sites centralisés de production d’électricité, le traitement des rejets est plus efficace sur le plan technique que pour des sites décentralisés, pouvant ainsi fausser l’évaluation des impacts des politiques de réduction des émissions polluantes.

  • Les accumulations ponctuelles et momentanées ne seront pas prises en compte en terme d’évaluation des dommages.

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 8 janvier 2011 09:57, par Fogou Dongmo Robert

    Ce fait négliger la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement des de type « coûts-bénéfices » de la réduction des pollution

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 9 janvier 2011 16:58, par Diene Ndeye Maimouna

    L’utilisation de valeurs moyennes néglige en effet, la possibilité d’accumulation ponctuelle et momentanée des polluants et leurs conséquences sur la santé et l’environnement.

  • Il existe un biais lie au traitement des rejets. ceci est beaucoup plus efficace sur un plan technique pour des sites centralisés de production d’électricité que pour des sites décentralisés.

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 13 janvier 2011 02:26, par Nguimgou Signing Bienvenu

    la négligence de la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 15 janvier 2011 11:54, par Nikiema Pingdwinde Basile

    Ces resultats peuvent faussés l’evaluation des dommages car les dommages sont calculés sur la base des valeurs de concentration les plus élévées mais sans tenir compte des dommages liés aux accumulations ponctuelles et momentanées des polluants et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 17 janvier 2011 17:33, par Emmanuelle Beaugrand

    On risque de sous évaluer les impacts sanitaires des pics de pollution, les affections liées à une exposition aigüe.

  • L’approche des événements n’est pas la même, elle est probabiliste et déterministe dans le cas de l’énergie nucléaire. Il est donc très approximatif de se fonder sur une valeur moyenne pour évaluer des dommages. On évalue avec EXternE les coûts en fonctionnement normal, sans intégrer les coûts liés à des accidents très peu probables. Les auteurs jugent donc que l’évaluation des dommages du nucléaire en particulier sont mal estimés, pour ne pas dire sous-estimés.

  • Les résultats en termes d’évaluation des dommages peuvent être faussés par le choix répété des valeurs les plus élevées pour les dommages.

  • L’évaluation des dommages peut être faussée par la négligeance que cela entraine, des accumulations momentanées et ponctuelles des polluants avec les conséquences que cela pourrait causer en terme de dommages à la fois sur la santé et l’environnement.

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 22 janvier 2011 17:22, par Loko Yeyinou Laura

    En terme d’évaluation des dommages, ce fait néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • Résultats faussés en termes d’évaluation des dommages:le coeur de cible d’ExternE a été défini comme étant la production d’électricité et les transports,ce n’est que par raccroc que l’étude a porté sur l’utilisation de l’énergie dans l’habitat ,à travers des économies d’énergie.

    ceci semble etre un biais important pouvant fausser l’évaluation des impacts.

    L’évaluation des dommages sur la santé suppose une valeur donnée à la vie humaine et l’étude ExternE adopte une valeur située plutôt dans le haut de l’intervalle des estimations disponibles

  • Cela peut-il fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages dans la mesure il peut fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages car celui-ci se traduit par le choix répété des valeurs les plus élevées pour les dommages.

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 23 janvier 2011 15:24, par Hashazimari Jean-Marie

    l’évaluation des dommages peut avoir des résultats faussés sur le fait que le traitement des rejets est beaucoup plus efficace techniquement pour des sites centralisés de production d’énergie, ce qui ne l’est pas pour des sites décentralisés. l’évaluation est alors biaisé si on ne tient pas compte de cette situation.

  • Ce fait peut fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages parce qu’en utilisant des valeurs moyennes on est amené à négliger parfois les risques liés à des expositions à de fortes concentrations qui seraient susceptibles de créer de plus grands dommages.

    On se retrouverait alors dans des situations de sous-estimations des risques environnementaux et sanitaires.

  • celà peut fausser les résultats d’ évaluation des dommages dans la mesure où les études sont marqués par des choix répétés des valeurs les plus élevées pour les dommages

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 24 janvier 2011 22:54, par Demonmerot Florent

    Ce fait néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

    Pour l’évaluation des dangers notamment nucléaires, les coûts externes peuvent être largement sous-évalués si le risque d’accident n’est pas pris en compte correctement.

  • Ce fait néglige la possibilité d’accumulation ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • Cela néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs consequences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement

  • l’étude Externe adopte une valeur située plutôt plus haut dans l’intervalle des estimations disponibles

  • résultats faussés en termes d’évaluation des dommages_question 2_TD1 26 janvier 2011 09:03, par Merad Boudia Tedjinia

    cela peut fausser les resultats en terme d’evaluation des dommages car les résultats des études Externe se traduit par le choix répété des valeurs les plus élevées pour les dommages.

  • l’evaluation des dommages sur la santé suppose une valeur donnée à la vie humaine .L’etude ExternE adopte une valeur située plutot dans le haut de l’intervalle des estimations disponibles ,avec un montant de 2.6millons d’euros

  • cela peut fausser les résultats en terme d’ évaluation des dommages en terme des coûts

  • Cela peut fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages car elle néglige les possibilités d’accumulations ponctuelles et momentanés et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement

  • Cela peut fausser les résultats en termes d’évaluation des dommages car cela néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

SPIP  Mise à jour : le 12 décembre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos