limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1

Ses limites proviennent principalement de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

Quelle est la limite principale des deux études ExternE (95 et 98)

61 Messages de forum

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 15 mai 2010 21:23, par Perez Munoz Antoine

    Les résultats des deux études apparaissent très dépendants des valeurs de la vie retenues, toutefois leur objectif principal n’est pas d’émettre des valeurs brutes mais plutôt des ordres de grandeur et des comparaisons. Par contre, une limte majeure réside dans la difficulté à prendre en compte les coûts occasionnés par les évènements rares (pics de pollution par exemple) ou exceptionnels (catastrophe majeure).

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 16 mai 2010 07:37, par Andriamanana Tiana

    Utilisant essentiellement les valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition, cette méthode néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 20 mai 2010 10:02, par Bataillard Caroline

    La limite principale concerne la prise en considération de valeurs moyennes de concentration de polluants en ce qui concerne la transmission et l’exposition. Il n’y a pas de prise en compte de phénomènes d’accumulations ponctuelles ou momentanées.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 28 mai 2010 18:37, par Kana Paul Martin Jonas

    la principale limite provient de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 31 mai 2010 01:39, par Badji Placide

    Les limites proviennent principalement de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition. De plus, les limites de l’exercice ExternE pour le cas du nucléaire. Les estimations ne sont pas jugées fiables pour les accidents nucléaires, les déchets radioactifs à haute activité, la prolifération nucléaire et le terrorisme.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 1er juin 2010 11:54, par Zerbo Salfou

    l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 1er juin 2010 12:19, par Safia Ouangbi

    les limites sont principalement l’ utilisation des valeur moyennes concernant la concentration des polluants dans le modele de transmission et d’ exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 2 juin 2010 11:15, par Kodjirangue Ngartonan

    les limites de ces deux études proviennent principalement de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 2 juin 2010 14:55, par Labbe Marie

    La limite principale est l’utilisation de la valeur moyenne pour la concentration des polluants.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 4 juin 2010 15:37, par Sawadogo Philibert

    La limite principale des deux études est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 7 juin 2010 15:13, par Andrianomenjanahary Fenosoa

    La limite principale des deux études ExternE est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 8 juin 2010 19:34, par Abdiche Seklaoui

    La limite principale des deux études (95-98) consiste en l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 8 juin 2010 22:50, par Assani Bilkiss

    ExternE utilise les concentrations moyennes des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition. Ceci néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 9 juin 2010 17:31, par Ilboudo Gueswende

    Les limites principales de l’étude ExternE :

    Sur l’étude (95) il s’agit d’une mauvaise estimation (sous-estimation) de la valeur de la vie humaine ce qui conduit à une sous-estimation du cout externe du CO2 par la méthode des dommages

    Sur l’étude (98), la limite provient de l’utilisation de valeur moyenne pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition. Ce faisant, on néglige les possibilités d’accumulation ponctuelles et momentanées de polluants et leur conséquences éventuelles sur la santé et l’environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 9 juin 2010 21:41, par Sourd Fabienne

    La principale limite des 2 études est qu’elles utilisent des valeurs moyennes pour les concentrations des polluants générés par les différentes sources d’énergie considérées. Ces valeurs moyennes sont utilisées dans leurs modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 10 juin 2010 21:55, par Fokou Sakam Ignace

    L’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition est une limite majeure. cette méthode conduit à la négligence de valeurs de la limites supérieure.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 10 juin 2010 21:59, par Madjo Carole

    La limite principale des deux études ExternE est l’utilisation des valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition, car de ce fait l’étude ne prenait pas en compte la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 10 juin 2010 22:01, par Fokou Sakam Ignace

    ou plutôt les valeurs minimales

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 11:07, par Sane Habibou

    la limite principale reste liée à certains parametres qui dénotent des changements des montants exacts de coûts externes de production de l’électricité, changements qui, toutefois, ne touchent pas les ordres grandeur.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 11:16, par Malergue Christelle

    La limite principale des 2 études tient à l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration en polluants dans les modèles de transmission et d’exposition. Cela néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées (ou de pics) et leurs conséquences éventuelles sur la santé et l’environnement (exemple : potentiels épisodes respiratoires aïgus pour des pics de NO2 ...etc)

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 12:35, par Djilo Tonmeu Carine

    la principale limite des deux étude est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 13:35, par Kinda Maurice

    La limite principale provient de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 15:00, par Ntongone Angore Praxede

    elle repose sur le fait que la modification de la valeur de la vie humaine entre les deux études entraine une modification dans l’estimation des coûts externes

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 18:26, par Assih Bawoumodom Tagba

    la limite principale pour les deux études ExternE (95 et 98) concerne le nucléaire. En effet, les estimations ne sont pas jugée fiable pour les accidents nucléaires, les déchets radioactifs à haute activité, la prolifération nucléaire et le terrorisme

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 18:49, par Tendeng Paul

    Le fait d’utiliser de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 juin 2010 18:56, par Assih Bawoumodom Tagba

    les limites principale des deux études proviennent de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 12 juin 2010 10:55, par Djeufa Heuchin Gile

    la limite réside dans l’utilisation des valeurs moyennes des concentrations des polluants dans les modèles de transmission et de d’exposition ; la conséquence est que l’on néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles sur la santé de l’environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 12 juin 2010 12:24, par Koffi-Kuma Kokou

    Les limites sont principalement dues à l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition C’est ce qui néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles sur la santé et sur l’environnement

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 12 juin 2010 16:16, par Cleto Solange

    Cette étude est basée sur l’utilisation de valeurs moyennes pour évaluer les concentrations de polluants (notamment dans les modèles d’expositions dans les évaluations sanitaires).

    Cette méthodologie néglige donc les phénomènes possibles d’accumulation (accidentelle en particulier) et les conséquences sur la santé et l’environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 12 juin 2010 17:39, par Fokou Sakam Ignace

    Les valeurs extrêmes éloignent la moyenne de la vérité.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 12 juin 2010 18:07, par Djuitchou Astryde

    La principale limite est l’utilisation des concentrations moyennes des polluants dans les modèles de transmission et d`exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 12 juin 2010 20:44, par Ouedraogo Issaka

    La limite des deux etudes ExternE est l’utilisation des valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modeles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 14 juin 2010 16:58, par Ndiaye Seynabou

    L’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs éventuelles conséquences sur la santé et sur l’environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 15 juin 2010 23:25, par Valbrun Jean

    La limite principale des 2 études réside dans le fait de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 8 janvier 2011 09:54, par Fogou Dongmo Robert

    La limite provient principalement de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 9 janvier 2011 16:57, par Diene Ndeye Maimouna

    La limite principale est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 11 janvier 2011 12:12, par Masoud Khaldoun

    La limite principale est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 13 janvier 2011 02:22, par Nguimgou Signing Bienvenu

    la principale limite provient de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 15 janvier 2011 11:39, par Nikiema Pingdwinde Basile

    les limites proviennent principalement de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition. Ce fait néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement. Il faut considérer la prudence systématique des études, qui se traduit par le choix répété des valeurs les plus élevées pour les dommages.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 17 janvier 2011 17:28, par Emmanuelle Beaugrand

    La limite principale provient de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 18 janvier 2011 14:23, par Combes Benjamin

    La principale limite de ces études concerne l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants, qui ne permet pas de tenir compte des situations ou ces polluants sont présents à haute dose avec des effets bien différents.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 19 janvier 2011 21:30, par Yapi Apollinaire

    La limite principale est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 20 janvier 2011 13:17, par Koffi-Kuma Kokou

    La limite principale des études externE (95 et 98) résulterait de l’utilisation des valeur moyennes pour la concentration des polluants des modèles de transmission et d(’exposition,

  • Ses limites tiennent du fait que, des valeurs moyennes des concentrations des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition ont plutot été utilisées dans ces deux études.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 22 janvier 2011 17:04, par Loko Yeyinou Laura

    La limite de ces deux études ExternE provient principalement de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.Ce fait néglige la possibilité d’accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’environnement. En plus, ces études ExternE se caractérise par des limites générales et des limites spécifiques au nucléaire.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 22 janvier 2011 17:36, par Wele Alhassane

    La limite principale des deux études ExternE (95 et 98) est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • Les facteurs à considérer dans cette étude sont les suivantes :
    - L’intervalle de confiance ( afin de consolider les résultats qui en découleraient)
    - La détermination des limites issues de l’utilisation de valeurs moyennes pour les concentrations dans les modèles d’exposition aux divers polluants atmosphériques de même que les modes de transmission de cette étude pour éviter les biais et les confusions. Il convient aussi d’écarter les d’accumulations ponctuelles des polluants dans l’organisme et les effets sur l’environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 23 janvier 2011 15:14, par Hashazimari Jean-Marie

    il n’y a pas de limite particulière, la seule limite des 2 études est la présentation des résultats des études de 1995 ; une reprise de l’étude a eu lieu avec des modifications et ajustements méthodologiques

  • La limite principale tient du fait de l’utilisation des valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 24 janvier 2011 11:08, par Kouassi NGuessan

    La limite principale des deux études ExternE provient de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 24 janvier 2011 21:24, par Diop Moustapha

    1. C’ est que cette étude est essentiellement comparative, ayant essentiellement pour objet de comparer les coûts de plusieurs énergies. Ses limites proviennent principalement de l’ utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition. Ce fait néglige la possibilité d’ accumulations ponctuelles et momentanées et leurs conséquences éventuelles à la fois sur la santé et l’ environnement.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 24 janvier 2011 22:54, par Demonmerot Florent

    Ses limites proviennent principalement de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

    Une limite spécifique liée à un défaut d’évaluation et de comparaison des risques d’accidents existe également, surtout pour l’évaluation des coûts externes de la filière nucléaire.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 25 janvier 2011 01:47, par Wague Bocar

    Les limites proviennent principalement de l’utilisation des valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 25 janvier 2011 14:22, par Diarra Moustapha

    La limite principale des deux etudes reside dans l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modéles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 25 janvier 2011 20:30, par Merad Boudia Tedjinia

    Les limites pricipales des 2étapes externe (95/98) proviennent principalemnt de l’utilisation de valeur moyennes dans les models de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 25 janvier 2011 20:35, par Merad Boudia Tedjinia

    Les limites pricipales des 2étapes externe (95/98) proviennent principalemnt de l’utilisation de valeur moyennes pour les concentrations des poluants dans les models de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 25 janvier 2011 23:20, par Adounvo Todote

    c’est l’utilisation des valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 26 janvier 2011 14:18, par Diouf Ndeye

    les limites proviennent principalement de l’utisationde valeurs moyennes pour la concentation des polluants dans les modeles de transmission et d’exposition

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 26 janvier 2011 19:41, par Nago Oumar

    la limite principale des deux études’ est l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 17 février 2011 18:18, par Babio Sanni

    Limite principale des deux études ExternE :
    - l’utilisation des valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition
    - ExternenE définie sur la production et le transport de l’électricité a porté sur l’utilisation de l’énergie dans l’habitat au travers des économies d’énergie

  • limite principale des deux études ExternE_question 1_TD1 8 mars 2011 15:21, par Le Louarne Cecile

    La principale limite des 2 études ExternE vient de l’utilisation de valeurs moyennes pour la concentration des polluants dans les modèles de transmission et d’exposition.

SPIP  Mise à jour : le 18 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos