Le milieu extracellulaire et ses constituants

Le fonctionnement normal de chaque cellule et éventuellement son cycle de vie sont déterminés par des concentrations de différentes substances présentes dans le milieu extracellulaire, une forme de liquide dans lequel baignent les cellules. Celui-ci sera différent sur les deux faces du tissu épithélial. Ces substances peuvent être :
- des stimuli pour le changement de programme fonctionnel (facteurs de croissance ou hormones déclenchant une cascade de signalisation),
- des nutrients pour la cellule, nécessaires à sa survie (acides aminés, corps gras, etc),
- des substances qui alimentent la machinerie cellulaire dans le cadre de sa fonction à l’intérieur du tissu (aliments à absorber à partir du contenu du tube digestif, puis à relarguer dans la circulation),
- des éléments nécessaires en tant que cofacteurs d’enzymes essentielles (des ions métalliques par exemple),
- des substances étrangères (le terme utilisé est celui de xénobiotique), potentiellement toxiques que les cellules doivent transformer et éliminer.

Pour chaque catégorie de substances il existe des circuits spécifiques, caractéristiques de chaque population cellulaire à l’intérieur d’un tissu donné, comprenant :
- des récepteurs avec un site de reconnaissance extracellulaire fixant leurs ligands spécifiques,
- des canaux transmembranaires, transportant passivement ou activement (par exemple pour maintenir des concentrations différentes à l’intérieur de la cellule par rapport au milieu ambiant) des petites molécules,
- des assemblages moléculaires complexes à l’intérieur de la cellule, capables de transporter, de transformer les substances en des constituants utilisables, éventuellement de traduire la détection d’une concentration d’un facteur en signal de changement de programme fonctionnel.

Bien évidemment, la membrane plasmique de la cellule ne constitue pas une barrière absolue. Certaines substances lipophiles peuvent diffuser librement, mais elles seront néanmoins prises en charges par les circuits adéquats à l’intérieur de la cellule. Plusieurs familles de xénobiotiques, de par leur nature hydrophobe, empruntent cette voie.

Portfolio

Plan du cours

Portfolio

SPIP  Mise à jour : le 14 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos