1. A l’importance de l’irrigation vasculaire

Les différences de l’étendue de la toxicité d’un organe à l’autre peuvent être dues :

Il est logique que l’accumulation d’un xénobiotique sera proportionnelle au volume sanguin qui passe dans cet organe.

5 Messages de forum

  • A l’importance de l’irrigation vasculaire 29 mars 2010 13:43, par Valbrun Jean

    Après l’absorption, le xénobiotique se trouve sous forme libre ou lié dans la circulation sanguine et se diffuse dans différents compartiments. La richesse en vaisseaux vasculaires est considérée comme un élément pouvant être la cause de l’importance de la différence de toxicité entre organes. Le foie qui est richement vascularisé est un important organe d’élinmination mais en même temps peut être victime d’intoxication. La présence de récepteurs pour le xénobiotique est aussi un facteur important.

  • A l’importance de l’irrigation vasculaire 5 avril 2010 10:22, par Djuitchou Astryde

    Oui à l’importance de l’irrigation vasculaire car un organe richement vascularisé aura une forte capacité d’absorption du xéno biotique. C’est le cas des intestins, de la muqueuse buccale sublingual.

  • A l’importance de l’irrigation vasculaire 7 avril 2010 09:53, par Djuitchou Astryde

    Oui à l’importance de l’irrigation vasculaire car un organe richement vascularisé aura une forte capacité d’absorption du xéno biotique. C’est le cas des intestins, de la muqueuse buccale sublingual.

  • A l’importance de l’irrigation vasculaire 26 janvier 2011 21:15, par Diene Ndeye Maimouna

    S’il ya un défaut au niveau de l’irrigation vasculaire, l’élimination devient lente

Plan du cours

SPIP  Mise à jour : le 18 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos