Cette interaction est-elle a priori une situation d’antagonisme ?

Admettons qu’un individu puisse être exposé simultanément à deux substances qui se fixent sur l’albumine (formes plasmatiques liées).

S’il y a compétition pour le même site et compte tenu du fait que seule la forme libre (non liée à l’albumine est active, la situation correspond ay moins à une potentialisation. Plus la substance A se fixera sur l’albumine, plus la substance B se trouvera déplacée, augmentant ainsi la forme libre, potentiellement toxique.

2 Messages de forum

  • L’albumine est une molécule sur laquelle peut se fixer des xénobiotiques en vue de faciliter leur distribution dans l’organisme. Les sites de fixation des xénobiotiques ne sont pas infinis. En présence de deux xénobiotiques ayant tous 2 des possibilités de fixation sur cette même molécule, il s’établit certainement une situation d’antagonisme influançant ainsi la demi-vie et le seuil de toxicité.

  • en réalité l’individu est exposé à de multiples substances à la fois et s’ils ont la même structure ou propriétés chimiques ils seront antagonistes.

Plan du cours

SPIP  Mise à jour : le 12 décembre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos