Rappels anatomiques : interface avec le milieu extérieur et spécialisation tissulaire

Plusieurs propriétés physicochimiques du milieu ambiant constituent des agressions pour les tissus exposés. Pour cette raison, les tissus au contact du milieu extérieur élaborent des interfaces structurées, permettant la protection (c’est le cas de la peau) et, le cas échéant, des échanges (poumons ou tube digestif), impliquant des types de cellules spécialisés.

Certains espaces corporels internes sont en continuité avec le milieu extérieur. Les voies aériennes et digestives sont les principaux exemples. Elles sont le lieu d’échanges gazeux pour la première [1] et de l’assimilation de nutrients pour la seconde. Les tissus à l’interface sont de type épithélial et assurent soit une simple fonction de revêtement, comme c’est le cas pour la peau [2] (épithélium stratifié), soit possèdent aussi des caractéristiques secrétoires (épithélium glandulaire).

Un épithélium possède une dissymétrie caractéristique, une face de chaque cellule étant au contact du milieu extérieur, l’autre reposant sur une structure dite basale. La basale repose elle-même sur le stroma qui représente le tissu de soutien, au sein duquel se trouvent les capillaires et des populations cellulaires qui participent aux défenses de l’organisme, en particulier en cas de traumatisme ou d’infection (sous-populations de globules blancs).

Ces tissus d’interface sont exposés à tous les agents potentiellement toxiques présents dans le milieu ambiant et qui doivent forcément les traverser. Ils sont intimement liés aux voies d’exposition, dont il est question ailleurs. Les récepteurs, les transporteurs et les enzymes présents dans les cellules de ces tissus participent aux processus physiologiques d’absorption ou de détoxification, potentiellement pathogènes.

4 Messages de forum

  • Bonjour,

    Existe-t-il un moyen d’obtenir les cours en format pdf pour imprimer un seul document mis en forme, avec l’ensemble du contenu (textes et schémas) ? La plateforme web est l’interface de travail principale mais je me suis rendue compte que j’avais régulièrement besoin d’imprimer les cours pour les travailler ailleurs que devant mon ordinateur. Pour l’instant, j’imprime page par page. Merci d’avance pour votre réponse.

    Christelle Malergue

  • Les "thèmes associés" au cours "l’organisme vivant face aux agressions" font-ils partie du cours ? Est ce que ce sont des compléments pour approfondir ? d’autres pré-requis ? Est ce qu’il faut commencer par ces thèmes associés ou bien peut-on / est-il préférable de commencer par le cours ? Est ce que ces thèmes associés sont inclus dans les "3 heures" du cours ou bien est ce en plus ? Merci d’avance Emmanuelle Beaugrand

Notes

[1] Voir le cours sur la physiopathologie respiratoire

[2] L’œsophage, qui est un segment du tube digestif, est tapissé d’épithélium stratifié

Portfolio

Plan du cours

Portfolio

SPIP  Mise à jour : le 18 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos