Les facteurs de confusion issus des enquêtes

Le biais de remémoration apparaît quand le souvenir provoqué par la question de l’enquêteur est influencé par la connaissance de l’événement péjoratif ultérieur. En d’autres termes, celui qui souffre d’une lésion tumorale risque de faire une association fortuite avec l’exposition du même côté, ce qui fausse le résultat. Comme toute source de biais il est important de l’identifier, d’en tenir compte par rapport à son influence sur les résultats, mais il n’est pas possible de la corriger.

Dans la conclusion de l’article de Hepworth et col. le biais de remémoration est cité dans le conclusion pour expliquer la différence de la relation entre exposition hypsilatérale ou controlatérale et siège de la tumeur. Pouvez-vous décrire en quoi consiste ce biais et s’il est possible de le corriger.

SPIP  Mise à jour : le 14 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos