La création de registres de pathologies pourrait contribuer

Si l’on se réfère au cours, les registres aident à une meilleure description de la santé d’une population, par l’enregistrement systématique de certaines pathologies. Les informations concernant l’exposition restent les mêmes, telles que définies par le lieu de résidence, la profession, certains éléments du mode de vie, enregistrés par exemple lors d’une consultation. Elles présentent les faiblesses classiques.

2 Messages de forum

  • La création de registres de pathologies pourrait contribuer 7 janvier 2011 15:00, par Fogou Dongmo Robert

    Pour répondre aux besoins médicaux et sociaux posés par les maladies, le CRPP (Centre de Référence des Pathologies Plaquettaires) veille à l’information des malades et de leur entourage par la mise en place de livrets d’information et en participant à l’élaboration de la carte de soins et d’urgence avec la Direction Générale de la Santé. Il établis des courriers aux différents professionnels de la filière de soins, notamment les médecins traitants.

  • La création de registres de pathologies pourrait contribuer 20 janvier 2011 20:48, par Diene Ndeye Maimouna

    Ces données permettent de faire des calculs de taux ainsi que des enquêtes épidémiologiques complémentaires (cas-témoins ou cohorte). On peut utiliser ces registres en épidémiologie pour analyser l’évolution chronologique des cancers ou faire des comparaisons géographiques.

Plan du cours

SPIP  Mise à jour : le 23 octobre 2019 | Chartes | Mentions légales | A propos